Lundi Vert: c’est lundi, c’est végé!

Par l'équipe Oneheart, le 10 janvier 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Quelque 500 personnalités, parmi lesquelles des actrices telles que Cécile de France, Juliette Binoche, des philosophes tel que Frédéric Lenoir, des scientifiques tel que Christophe André et des acteurs publics (Yann Arthus Bertrand, Julien Vidal…) s’engagent à remplacer chaque lundi la viande et le poisson et nous invitent à faire de même.

Un engagement et une étude 

Cap ou pas cap ?, interroge la page d’accueil du site lundi-vert.fr, avant d’inviter à s’inscrire en remplissant un questionnaire sur ses habitudes alimentaires, son caractère et sa sensibilité envers le monde animal. Chaque lundi de 2019, les participants devront dire s’ils poursuivent leur engagement et recevront un message d’encouragement accompagné de recettes « viande et poisson free » ou d’astuces pour les aider à trouver des alternatives. Cette campagne a pour objectif de sensibiliser mais aussi d’en tirer des informations et conclusions grâce aux réponses hebdomadaires des participants qui seront exploitées par le CNRS, l'INRA et plusieurs universtés françaises.

Consommer moins de viande pour notre planète

La production de viande est l’une des activités humaines ayant les conséquences les plus néfastes pour l’environnement. L’empreinte carbone de l’élevage se situe derrière le secteur énergétique, mais devant celui de l’industrie et du secteur des transports, tous moyens confondus (automobiles, bateaux et avions).

L’élevage représente une cause principale de déforestation et de perte de biodiversité. 85 % des surfaces déboisées des forêts d’Amérique du Sud sont dédiées à l’élevage. Il est aussi très consommateur d’eau potable: la production d’1 kg de bœuf nécessite l’équivalent de 15 000 litres d’eau contre seulement 130 litres pour 1 kg de carottes.

Les dégâts environnementaux de la consommation de chair animale sont également constatés en mer, où la surpêche représente une cause massive de destruction des écosystèmes et d’extinction écologique.

Consommer moins de viande pour notre santé

Manger moins de viande serait favorable à la santé en contribuant à atténuer le risque de maladies  cancéreuses, cardiovasculaires, de diabète et d’obésité.

Comme l’explique Jean-Paul Curtay, nutrithérapeute, membre de l’académie des sciences de New-York, il est vrai que la viande, ainsi que le poisson et les œufs, contiennent l’ensemble des acides aminés nécessaires pour produire nos protéines à nous. Mais la viande n’est pas la meilleure protéine. C’est l’aliment le plus inflammatoire dans notre assiette, alors que les protéines végétales comme le quinoa, le soja, le chia ont l'effet inverse. Elle altère aussi la flore digestive alors que là aussi, les protéines végétales font l'effet inverse. Elle héberge de nombreuses bactéries et virus pathogènes alors que les végétaux sont surtout riches en bactéries "amicales".

Par ailleurs ce médecin auteur du livre "Moins de viande", rappelle qu’il suffit d’associer une céréale et une légumineuse comme l’ont fait toutes les civilisations pendant des millénaires pour obtenir des protéines aussi complètes. Par exemple galettes de maïs et haricots rouges en Amérique, couscous et pois chiches en Afrique du Nord, riz et soja en Asie. Prenons exemple!

Il nous semble donc important de limiter considérablement notre consommation de protéines animales en préférant la qualité, bio ou de terroir, à la quantité. 

 

Pour agir

Signer le manifeste et participer à la recherche sur le changement alimentaire c'est donc sur lundivert.fr

Retrouver des idées de recettes végétariennes et se challenger avec la campagne de greenpeace lessismore 

D'autres recettes végétariennes sur menuvegetarien

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à mettre du beurre bio dans les épinards

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close