Les travaux du parc éolien en mer débutent à Fécamp

Par l'équipe Oneheart, le 09 juin 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Mardi 2 juin, les sociétés EDF, Enbridge et Wpd offshore ont annoncé la mise en chantier du parc éolien en mer à Fécamp (Seine-Maritime). Une annonce qui fait suite à la signature des accords de financement entre l’énergéticien et ses partenaires financiers. 

 

Un projet estimé à 2 milliards d’euros 

Le parc éolien de Fécamp, d’une capacité totale de 500 mégawatts (MW) d’électricité, sera composé de 71 éoliennes situées entre 13 et 22 km au large des côtes. Prévu pour 2023, le projet devrait produire l’équivalent de la consommation annuelle en électricité de 770 000 personnes, soit plus de 60% des habitants de Seine-Maritime. Estimé à 2 milliards d’euros, il est financé à hauteur de 80% par plusieurs partenaires à savoir BNP Paribas, Crédit agricole, Société générale et la Banque européenne d’investissement.


Toutes les éoliennes seront produites dans la future usine de Siemens Gamesa au Havre : « Cette usine est le plus gros projet industriel de l’histoire des énergies renouvelables en France » explique Andreas Nauen, PDG de Siemens Gamesa. En tout, la fabrication du parc éolien permettra de générer 1 400 emplois locaux, directs et indirects. Une fois le projet en place en 2023, une centaine d’emplois devraient, en plus, être créés pour assurer la maintenance des éoliennes pendant les 25 années d’exploitation. 

 

Une cohabitation avec les activités maritimes du site

Le géant de l’électricité EDF l’a assuré : « Un travail spécifique a été réalisé en collaboration avec les pêcheurs pour permettre la cohabitation des différentes activités maritimes sur le site ». Pour compenser l'arrêt de la pêche durant le temps des travaux, les pêcheurs de la zone devraient recevoir une compensation financière et devraient également toucher 30% de la fiscalité payée par EDF.


Coté tourisme, l’énergéticien s’est assuré d’un agencement qui n’affecte pas le paysage des côtes normandes, très prisées par les touristes. Pourtant en 2019 plusieurs associations s'étaient opposées à ce projet de parc éolien, demandant à ce que l’intégrité et l’authenticité de ces lieux soient respectées. 

 

Par Chloé Sappia

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à bannir toutes les misères du monde

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close