Les réserves de la Terre s'épuisent de plus en plus vite

Par l'équipe Oneheart, le 13 août 2015

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Ce jeudi 13 août marque le jour où nous avons épuisé les ressources naturellement produites par la Terre en 2015 qui vit ainsi à crédit à partir de ce jour appelé « jour du dépassement » ou « overshoot day ». Chaque année, cette date butoir avance inexorablement. Il y a 15 ans, en 2000, ce jour à partir duquel les hommes vivaient à crédit était en octobre et cette année il arrive six jours avant celui de l'année dernière (le 19 août 2014).

Cette année, il aura donc fallu moins de huit mois pour que l’humanité consomme l'ensemble des ressources que la planète peut produire en un an. Selon le think tank Global Footprint Network, il faudrait l'équivalent de 1,6 Terre pour supporter les besoins de l'humanité jusqu'à la fin d'année. Et si cette évolution se poursuit, nous aurons globalement besoin de 2 planètes en 2030.

Les effets de cette surconsommation sont chaque jour plus visibles : déforestation, disparition des espèces, pénuries en eau, désertification, surexploitations des sols et des océans, augmentation de la concentration de CO2 dans l’atmosphère…

L’obsolescence programmée est désormais un délit en France mais nous sommes encore nombreux à ignorer à quel point notre consommation impacte l’utilisation des ressources. A titre d’exemple, le WWF Suisse nous indique que pour un téléphone portable d’un poids de 100 grammes, 44 kilos de matières premières sont nécessaires. Un ordinateur portable consomme quant à lui, 734 kilos de matières premières et un téléviseur LCD 2.666 kilos. La solution serait évidemment de consommer moins et surtout de rentabiliser dans la durée les objets que l'on possède.

« A quatre mois de la fin de la Conférence Paris Climat 2015, le WWF appelle les gouvernements à se mobiliser pour arrêter les modalités et les engagements d'un plan d’urgence pour la période 2015-2020. C’est la seule voie possible s’il on veut contenir le réchauffement en dessous de 2°C et ainsi limiter les impacts du changement climatique sur la planète et l'humanité. » explique Diane Simiu, Directrice des programmes du WWF France.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close