Les ours polaires, victimes du réchauffement climatique

Par l'équipe Oneheart, le 05 février 2018
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

 

Par Sahba, préoccupée par la situation des ours polaires.

On s’est tous sentis affectés par l’état de cet ours polaire agonisant qui était loin de ses banquises cherchant de la nourriture. Cette scène filmée par Sea Legacy, une ONG de défense des océans a déclenché une vive réaction dans le monde entier et est même devenu le symbole du réchauffement climatique.

Le réchauffement climatique, la principale menace pour les ours polaires

De son petit nom savant “urus maritimus”, l’ours polaire est le plus grand carnivore fait pour la banquise. Or sa survie est un combat de tous les jours car le réchauffement climatique menace son développement mais surtout son environnement et son alimentation.

Ce phénomène météorologique a un impact direct sur les banquises car ces dernières se forment tard et fondent tôt ; ce qui laisse peu de temps aux ours polaires de chasser et donc de se nourrir. N’oublions pas que ces derniers jeûnent en moyenne six mois par an et attendent la solidification de la banquise afin de pouvoir circuler sûrement.

 

 Ce phénomène dérègle le cycle de la solidification des banquises, ce qui oblige les ours polaires à se déplacer sur un plus long trajet et même de nager sur un trajet conséquent. Or s’il se déplace loin, il utilise plus d’énergie et s’épuise. Mais les oursons qui essaient de nager s’épuisent également et peuvent mourir à cause de l’épuisement et de la sous-alimentation. De plus cet épuisement dégrade l’état de santé des mammifères et réduit donc leur taux de reproduction.

La population d'ours polaires a diminué de 40% en 10 ans.

 

Comment lutter contre le réchauffement climatique ?

    Privilégiez les transports en commun pour vos trajets quotidiens et pensez à faire du covoiturage pour les trajets nationaux.

    Evitez le plus possible de gaspiller l’énergie car sa production génère et alimente les émissions à effet de serre.

    Pensez à consommer des fruits et des légumes de saison et locaux.

 

    Soutenez humainement les associations qui se battent pour la cause animale et leur protection au quotidien en devenant bénévole. Notamment auprès de WWF, GreenPeace et la fondation 30 Millions d'Amis.

 

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close