Les monnaies locales se multiplient en France !

Par l'équipe Oneheart, le 23 mai 2018
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Par Sahba, qui paie en écu 


Qu'est-ce qu'une monnaie locale ?

Une monnaie locale est une alternative à la monnaie officielle en vigueur. Elle sert à payer des produits et des services dans les limites d’un territoire restreint (quartier, arrondissement, ville, région…). Cependant, on ne peut tout acheter avec cette monnaie puisqu’elle ne concerne que quelques produits et services. De plus, la monnaie locale ne remplace en aucun cas la monnaie nationale. Elle a un objectif très clair : nourrir une économie locale qui a un impact sur notre quotidien plutôt que de nourrir une économie monétaire.

 

La monnaie locale, une source de revenu universel ?


La monnaie locale est présentée comme une solution aux problèmes de notre société. Durant les élections présidentielles, une alternative similaire avait fait l'objet de plusieurs débats : le revenu universel. L’idée du revenu universel parait tout d'abord utopique. Pourtant, il pourrait répondre aux problèmes économiques et sociaux auxquels notre société fait face : une concentration des richesses et une généralisation de la pauvreté.

Cependant, ce revenu de base soulève quelques problèmes, notamment :

  • l'inflation : l’augmentation subite des revenus de tout un chacun peut engendrer un véritable phénomène d’inflation
  • sa mauvaise utilisation : en investissant par exemple dans une économie spéculative qui ne profiterait ni à notre économie locale ni à notre planète.

La monnaie locale apparait ainsi comme une véritable alternative au revenu de base.

 

Pourquoi utilise-t-on des monnaies locales ?

En utilisant une monnaie locale, vous :

  • contribuez à l’économie de votre ville/quartier : l’argent revient alors directement aux commerçants locaux sans passer par les fonds spéculatifs (aujourd'hui, 98% des flux monétaires mondiaux sont utilisés pour la spéculation)
  • lutter contre l'évasion fiscale
  • augmentez votre pouvoir d’achat 
  • consommez responsable : en achetant des produits locaux, en circuit-court
  • valoriser les savoir-faire artisanaux
  • créez du lien social avec les commerçants de votre quartier

Prenons quelques exemples :

  • les tomates bio produites par l’agriculteur du village voisin seront plus accessibles avec la monnaie locale puisque l’achat régional sera valorisé ;
  • de même qu'un sweat-shirt produit dans votre région qui sera certes plus coûteux qu'un sweatshirt fabriqué à l'étranger mais plus accessible grâce à la monnaie locale.

 

La pêche : une monnaie pour Paris

Outre le fruit, la pêche est également une monnaie complémentaire à l'euro. Il s'agit de la monnaie parisienne utilisée depuis 2014 à Montreuil. Ainsi, pour un euro, vous pourrez acquérir une pêche et en faire usage dans le quartier de Montreuil. 

« Quand on parle de monnaie locale, on nous rétorque qu'il y a d'autres priorités : le chômage, la crise économique, le dérèglement climatique. Mais justement cela reste la façon de répondre globalement à toutes ces problématiques. C'est un engagement au quotidien qui permet aux citoyens de reprendre la main sur le pouvoir économique, qui tend à s'échapper avec la mondialisation. » Loin d'être un frein à l'essor économique, la monnaie locale permettrait de résoudre quelques problèmes, comme l'explique Lucas Rochette-Berlon, Président de l'association Une monnaie pour Paris, qui défend ce mode de paiement. 

Depuis sa création en 2014, ce sont plus de 500 personnes qui paient leurs courses en pêche et contribuent au développement de leur quartier. Trois ans plus tard, l'idée est reprise à Paris : le lancement a eu lieu le 12 mai dernier.

Pour ce faire, l'association Une monnaie pour Paris a lancé une campagne de financement participatif qui a atteint 105% de l'objectif souhaité. 

 

L'essor des monnaies locales en France

Ce concept innovateur en séduit plus d'un. La monnaie locale est également présente chez les Limousins avec la Mige, le Lou Pélou et le Y’aca, chez les Nancéiens avec le Florain mais aussi chez les Lyonnais avec La Gonette. 

Patrick Braeckman, co-président de l'association Le Chemin limousin à l'origine de Lou Pelou en 2015, explique au micro de France Bleu que la monnaie locale présente également un aspect environnemental : "Cela favorise les circuits courts. Si les communes pouvaient verser une partie de leurs subventions aux associations en pelous, elles consommeraient local au lieu d'aller dans les grandes enseignes à Limoges".

 

Ainsi, la monnaie locale présenterait des avantages à la fois socio-économiques et environnementaux.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à mettre du beurre bio dans les épinards

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close