Raymonde G. a rejoint la communauté.

Les fast-foods respectent-ils le tri des déchets ?

Par l'équipe Oneheart, le 31 janvier 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Jeudi matin, la secrétaire d’Etat à la transition écologique et solidaire Brune Poirson recevait les patrons des principales chaînes de restauration rapide dont Mc Donald’s, Burger King ou encore Domino’s. Au menu de cette réunion : les nombreux manquements des fast-foods en matière de tri des déchets.

Brune Poirson a annoncé que les enseignes de fast-food avaient jusqu’à fin mars pour présenter un « plan de mise en conformité avec la réglementation ».

« Aucun des établissements contrôlés ne respectait la loi »

C’est le constat de la secrétaire d’Etat à la transition écologique après des contrôles effectués dans une cinquantaine de salles de restauration rapide sur tout le territoire français. Une majorité des restaurants contrôlés ne proposait même pas « d’infrastructures » permettant le tri des déchets. En cas de manquements, des sanctions administratives et pénales sont prévues à cet effet. Ainsi le non-respect du tri des cinq flux (papier et carton, métal, plastique, verre, bois) est passible d’une amende d’un montant maximal de 150 000 euros et constitue même une infraction pénale, punie de deux ans d’emprisonnement. Pour autant les sanctions ne sont quasiment jamais appliquées et cela permet à Mc Donald’s de passer au travers des mailles du filet. Ainsi sur près de 1 500 restaurants de l'enseigne, à peine 70 trient leurs déchets selon l’association Zero Waste France.

Donner publiquement les noms des enseignes qui ne respectent pas la règlementation

Si rien n’est fait d’ici la fin du mois de mars, Brune Poirson a affirmé qu’elle pourrait « donner publiquement les noms » des enseignes qui ne respectent pas la loi. En plus de cela, les contrôles pourraient se multiplier. Le gouvernement prévoit également de renforcer l’arsenal pénal au sein de la feuille de route sur l’économie circulaire. En réaction à ces annonces, Dominique Bénézet, délégué général du syndicat national de l'alimentation et de la restauration rapide estime qu’« On peut pas changer les habitudes comme ça d'un claquement de doigts par un décret ou par un arrêté ». Il concède cependant qu’il y a des « efforts à faire ».

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à mettre du beurre bio dans les épinards

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close