Le Waf, un café qui a du chien !

Par l'équipe Oneheart, le 19 avril 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Chaque année, 60 00 chiens sont laissés à l'abandon. Cette triste réalité a poussé Ophélie Poillon, une jeune Lilloise, à se mobiliser et à sensibiliser à l'adoption réfléchie.

Le Waf, le premier bar à chiens lillois...

Comme l'explique Ophélie, l'objectif du Waf était avant tout de « réunir les chiens en manque d'affection humaine et les humains en manque d'affection animale. » En s'entourant d'une équipe d'amoureux des toutous, Ophélie a concrétisé son projet et a lancé un concept, encore jamais vu en Europe : le Waf, le premier bar à Chiens.

C'est au coeur du Vieux Lille, rue de la Barre, que le Waf a ouvert ses portes en 2016. Mais sous ses allures de salon de thé classique, l'établissement propose une offre bien à elle : adopter des chiens abandonnés.

...ouvert à l'adoption

Du chihuahua au bouvier benois, le Waf a accueilli une cinquantaine de chiens depuis sa création, venant de refuges et associations partenaires. Le temps de trouver leurs nouveaux maîtres, les amis canins restent au Waf en compagnie de visiteurs qui viennent jouer et s'en occuper le temps d'une ou deux tasses de thé. Il y a environ 9 chiens résidents au Waf qui commencent la journée par 1h30 de balade pour bien se dépenser et passer la journée au café, se prêtant au jeu des caresses. Parmi eux, trois sont proposés à l'adoption. 

L'idée est née sur le modèle des « neko-bars », ayant pour particularité d'héberger un grand nombre de chats abandonnés, particulièrement populaires au Japon.

 

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à protéger les vivants à plumes, à poils ou à écailles

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close