Le prix des préservatifs flambent au Venezuela !

Par l'équipe Oneheart, le 27 mars 2015

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Alors que le week-end Sidaction se prépare, au Venezuela, la situation concernant la santé sexuelle est très préoccupante !

Avec la chute spectaculaire du prix du pétrole, le Venezuela peine à importer des produits de base, ce qui provoque de graves pénuries de biens de première nécessité. Il faut aujourd’hui débourser près de 660€ pour obtenir une boîte de 36 préservatifs ! Le marché noir fleurit et propose des boîtes de préservatifs à 25 dollars… américains !

La population est donc très peu incitée à « sortir couvert » alors que le pays est l’un des plus touchés par le virus VIH Sida, et que les grossesses précoces restent importantes ! Les ONG luttant contre l’épidémie s’alarment. En effet, le Venezuela est l'un des pays les plus touchés par le VIH, détenant, en 2013, la triste troisième place sur le podium d'Amérique latine. Aujourd'hui encore plus de 100 000 vénézuéliens vivent avec le sida. Rappelons aussi que le Venezuela interdit l'avortement. Les femmes se rendent donc dans des cliniques clandestines qui représentent bien souvent un risque médical et sanitaire pour ces dérnières. La pénurie en moyens de protections risque fortement d'accroître ce report sur des méthodes dangereuses. De quoi inquiéter le Collectif des Droits des Femmes, qui militte notamment pour le droit à l'avortement. Le gouvernement d'Hugo Chavez avait pourtant lancé une grande campagne de sensibilisation en 2005 en distribuant gratuitement des millions de préservatifs. Aucune autre campagne d'une si grande ampleur n'a été menée depuis.

Le Venezuela base toute son économie sur la production de pétrole, et rencontre de grosses difficultés aujourd'hui à importer des biens, avec la baisse fulgurante du prix de cet or noir. Avec l'inflation des prix, les Venezueliens sombrent de plus en plus dans la pauvreté et la situation devient dramatique. 

En France, des associations agissent pour rendre accessible à tous l'accès aux moyens de contraception, aux préservatifs, ou encore aux traitements contre le VIH/Sida, tels Médecins du Monde, Sidaction, ou encore Aides.

Et ce week-end n'oubliez pas de composer le 110 pour faire avancer la recherce pour le Sidaction !

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à combattre la maladie

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close