Le Green Friday, un appel à repenser ses habitudes de consommation

Par l'équipe Oneheart, le 12 novembre 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Comme chaque année au mois de novembre, les grandes enseignes vont afficher des réductions exceptionnelles et des prix cassés à l'occasion du Black Friday ou « vendredi noir ». Alors qu'il est un véritable fléau pour l'environnement, de nombreuses personnes engagées pour l'écologie ont décidé de créer le Green Friday afin de sensibiliser à la surconsommation.

Le Black Friday, tradition commerciale importée des États-Unis

Des articles à des prix cassés et des promotions exceptionnelles le temps d'une journée de réductions inédites ? Tel est le principe du Black Friday, cette tradition commerciale directement importée des États-Unis. Si cette coutume, très attendue, fait des heureux chaque année, elle est aussi et surtout un véritable désastre pour l'environnement dû à la surconsommation.

Chaque année, l'industrie de la mode qui est la plus polluante au monde, jette près de 4 millions de vêtements et en vend 5 millions en Europe. Pour rappel, il faudrait près de 11 000 litres d'eau pour fabriquer un jean soit l'équivalent de 140 douches ! Afin de palier cette surconsommation, de nombreux acteurs engagés pour l'écologie et l'environnement, ont décidé de créer le Green Friday, un collectif qui vise à sensibiliser aux méfaits du Black Friday tout en développant des alternatives responsables. Parmi eux, on compte la plateforme de consommation responsable Dreamact, le réseau de ressourceries et de collecteries, le REFER, mais aussi la marque engagée Altermundi.

Le Green Friday pour palier la surconsommation 

Face à l'engouement autour du Black Friday, les membres de l'association Green Friday, qui deviendra par la suite une marque déposée, ont décidé en 2017 de s'associer avec le réseau Envie pour sensibiliser à l'importance du recyclage. Ensemble, ils ont décidé de proposer des articles d'éléctroménager à prix cassés à l'image du Black Friday.

Mais « le Green Friday, c'est pas que de la vente, c'est aussi la promotion du réemploi, de la réutilisation, du faire soi-même et de la réparation » nous rappelle Camille Rognant, du Réseau Franciliens des Acteurs du Réemploi (REFER).

Rapidement le Green Friday, véritable journée de « consommation débridée » a réussi à imposer des principes de consommation responsable tout en « dénonçant la logique du Black Friday sans culpabilisation ». 

Un contexte particulier pour l'édition 2020

Malgré la crise sanitaire liée au coronavirus, l'édition 2020 du Green Friday se réinvente et organise le « Green Friday Challenge » du 29 octobre au 27 novembre 2020. Le principe ? Répondez à des questions ou relevez des défis chaque jour, pendant 30 jours. Retrouvez par exemple cette question : « Est-ce que tu sais quelle quantité d'eau est nécessaire pour faire un jean ? » ou bien ce défi : « Demain tu vas acheter ce dont tu as besoin dans un lieu de seconde main ». Vous êtes ensuite amenés à publier une photo de votre action avec #GreenFridayChallenge, qui sera ensuite partagée dans les stories instagram du Green Friday. Le but : adopter une consommation plus responsable.

Camille Rognant explique que l'année 2020 est d'autant plus importante pour le Green Friday : « Avec la situation exceptionnelle dans laquelle on vit ainsi que la fermeture des boutiques et des commerces de consommation et de réparation, on est persuadé que la vente en ligne va exploser, encore plus que d'habitude ». Loin de culpabiliser, le Green Friday appelle à réfléchir, à consommer de manière plus responsable. En effet, il est tout à fait possible de commander en ligne, de se faire plaisir. Il existe par exemple des boutiques en lignes engagées pour se procurer des produits durables qui respectent les Hommes et la planète.

 

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close