Le France adopte une loi contre le gaspillage alimentaire

Par Evenements COP21, le 09 décembre 2015

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

En pleine COP21, la France vient de se doter d'une loi ambitieuse sur le gaspillage alimentaire !

Les députés ont voté mercredi 9 décembre, à la quasi-unanimité, une nouvelle proposition de loi visant à lutter contre le gâchis alimentaire. L'objectif : diviser ce dernier par deux d'ici à 2025. 

Aujourd'hui, deux tiers des supermarchés ne donnent pas leurs invendus à des associations pouvant les redistribuer. Ils préfèrent encore les jeter.

Qu'en on pense qu'il y a entre 10 et 15 millions de français qui ne mangent pas à leur faim, alors que les supermarchés jettent près de 50 Kg de nourriture consommable par jour, la nécessité de légiférer sur le sujet paraissait évidente !

Depuis plusieurs années, Arash Derambarsh, conseiller municipal à Courbevoie, lutte contre le gaspillage alimentaire en France. Dans sa ville, il a pu expérimenter la redistribution immédiate des denrées et ça marche ! Il a également lancé une pétition avec Mathieu Kassovitz sur le sujet, ayant recueilli plus 750 000 signatures. Il est le véritable initiateur de cette proposition de loi.

Parmi les mesures phares : l'obligation pour les commerces de plus de 400 m² de conclure des conventions de don avec des associations caritatives.

Les fameuses "javellisations" pourraient aussi être condamnées à condition de prouver que leurs auteurs ont intentionnellement détruit des produits potentiellement consommables ou transformables.

Grâce à cette loi, 10 millions de Français pourront peut-être manger à leur faim !

Mercredi 3 février 2016, le Parlement adopte définitivement la série de mesures de lutte contre le gaspillage alimentaire. Après l’Assemblée nationale, le Sénat a voté à l’unanimité la proposition de loi.

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir Evenements COP21 !

Je découvre toutes
ses actualités

Close