Le FIFE et Disneynature, ensemble pour les éco bambins

Par FIFE - Festival International du Film d'Environnement, le 08 avril 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Préserver l’environnement, c’est aussi et surtout l’affaire des futures générations. Le Festival international du film d’environnement (FIFE) leur offre cette année une jolie programmation : une sélection de courts métrages et la projection des films de Disney Nature.

« Vous savez, les enfants sont bien plus sensibilisés que nous, rappelle Myriam Gast, avec un sourire. Ils sont les premiers à être horrifiés quand on ne trie pas nos déchets, par exemple. » Parce que c’est important de leur faire apprécier le cinéma d’environnement, le FIFE leur a concocté un programme sur-mesure. 

Une sélection pour les « Eco bambins »

Les « Eco bambins » pourront découvrir dimanche 10 avril à 10h30 au Cinéma des Cinéastes, à Paris, un programme de sept courts métrages. Dans Paradise, de David Rodriguez Jaramillo, ils feront la connaissance d’un phoque qui se perd en essayant de survivre dans son environnement en pleine mutation, qu’il ne reconnaît plus. Avec Tracks, de Noemi Valentiny, ils partageront l’histoire d’un loup, en captivité dans un zoo, qui apprend grâce à un renard qu’il est possible de vivre autrement.

Deux films sensibilisent particulièrement les enfants aux dérives environnementales. Seriously deadly silence, de Sara Koppel, montre en 60 secondes 60 images d’espèces menacées, sans qui le monde ne serait plus le même. Junk de Walter Tournier évoque quant à lui des souvenirs d’un monde apocalyptique.

Le seul film avec dialogues, c’est La soupe au caillou, de Clémentine Robach, où tout le monde écoute attentivement l’émission culinaire à la télévision.

A l’issue de la projection, les enfants seront invités à désigner leur film préféré et à partager un goûter avec les équipes de Bio c’ Bon, partenaire de l’événement.

Disneynature, des films pour s’émerveiller

Depuis mercredi 6 avril et jusqu’à dimanche 10 avril, les familles pourront aussi voir ou revoir les six films de Disneynature, qui racontent les plus belles histoires inventées par la nature pour émerveiller, faire aimer et donner envie de la protéger.

« C’est important pour Disneynature d’être présents au FIFE, confie Carole Balducci, responsable éditoriale et des partenariats pour le studio. C’est un beau festival qui dure et perdure ! Et on l’a vu, c’est un bon rendez-vous pour les familles, notamment pour les grands-parents et les petits-enfants. »

Au programme, d’ici dimanche : Chimpanzés, de Mark Linfield et Alastair Fothergill, pour découvrir ces animaux drôles, intelligents, captivants et surtout si proches de l’homme dans leur comportement ; Au Royaume des singes, des mêmes réalisateurs, pour se familiariser avec les macaques à toque dont la hiérarchie sociale est des plus strictes.

Merveilleuse plongée aussi dans l’univers des animaux sauvages avec Grizzly, d’Alastair Fothergill, Keith Scholey et Adam Chapman, où l’on suit les aventures d’Amber et Scout, deux oursons et de leur mère Sky, en Alaska.

A la fin de chaque projection, des scientifiques sont présents pour répondre aux questions des enfants et apporter encore davantage de contenu.

Samedi, les passionnés de nature rencontreront les équipes de Disneynature, qui produisent Zoom, un site Internet qui permet de suivre chaque jour l’actualité de la nature. « Nous souhaitons reconnecter le grand public au rythme des saisons, à travers les comportements des animaux », conclut Carole Balducci.

Un programme qui ravira les petits comme les grands !

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir FIFE - Festival International du Film d'Environnement !

Je découvre toutes
ses actualités

Close