Le 7ème Art à vélo : une initiative innovante

Par l'équipe Oneheart, le 31 août 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Après les Festivals Zéro Waste et We love Green dont nous vous parlions cet été, voici un tout nouveau concept de festival venu d'Uruguay, un cinéma itinérant où il faut pédaler pour voir la fin du film !

Organisé par l'association uruguayenne Efecto Cine, le festival itinérant « Efecto Pedal » est le premier festival du 7ème Art où les spectateurs doivent pédaler sur un vélo pour produire l'énergie nécessaire à la projection du film qu'ils viennent regarder.

La première édition du festival a vu le jour à Montévideo, la capitale d'Uruguay, en décembre 2013. Depuis, chaque année, les trois films projetés au cours des trois jours d'évènements sont en lien avec l'utilisation de la bicyclette et les bienfaits du sport sur notre santé ; des ateliers sur le cyclisme urbain et des spectacles musicaux viennent s'ajouter aux projections.

Suite à l'engouement du public, l'association Efecto Cine a décidé de faire une tournée nationale entre février et mars pour l'édition 2015. Deux films uruguayens, « Mr. Kaplan » d’Álvaro Brechner et « A 60 km/h » de Facundo Marguery, ont ainsi été projetés grâce à l’énergie des habitants des 19 chefs-lieux départementaux du pays par lesquels le festival est passé.

 

Un cinéma itinérant et original

Malgré la dimension écologique du projet permettant de montrer des solutions alternatives dans la production d'énergie, le but principal du festival est de montrer qu'avec un vélo, quelques branchements electriques et de l'huile de coude, tout le monde peut produire de l'énergie à petite échelle.

L’association Efecto Cine voyage de village en village et propose son programme gratuitement même dans des régions dépourvues d’électricité. Ce concept écologique et mobile est réalisé avec des objets peu coûteux : une vingtaine de vélos reliés les uns aux autres alimentent un générateur dont l’énergie peut être exploitée pour assurer la projection du film sur un écran gonflable.

 

Pour les cinéphiles et les sportifs

Pour fournir l’énergie nécessaire à la projection, 10 vélos appartenant à l’organisation du festival sont mis à la disposition du public et peuvent chacun générer jusqu’à 500 watts de puissance. Pour aller plus loin, 12 emplacements supplémentaires viennent compléter le dispositif et laisser la possibilité à d'autres spectateurs de participer activement à la projection du film. L'équipe technique raccorde les bicyclettes et le tour est joué !

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close