La thérapie du voyage, une initiative originale et efficace pour soulager les malades d'Alzheimer

Par l'équipe Oneheart, le 30 janvier 2017

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Faire voyager les patients dans un hall de gare virtuel. C'est l'idée révolutionnaire et poétique mise en place par une maison de retraite dans le Nord pour apaiser les malades d'Alzheimer. Et ça marche !

Surtout connue pour entraîner des pertes de mémoire, la maladie d'Alzheimer se caractérise également par une envie irrépressible de se déplacer. Le patient éprouve le besoin compulsif de marcher, jusqu'à des dizaines de kilomètres par jour, quitte à fuguer si on ne le laisse pas faire. 

Voyager dans un hall de gare virtuel

Pour les établissements de santé, la question se pose : comment répondre à cette envie d'ailleurs sans mettre en danger les personnes ? La maison de retraite Notre Dame de la Treille, à Valenciennes, dans le Nord, a trouvé une solution inédite en France. Elle a décidé d'expérimenter la thérapie par le voyage. Née en Italie il y a cinq ans, cette initiative poétique consiste tout bonnement à donner aux résidents l’occasion de voyager sans leur faire quitter l’enceinte de l’établissement.

Ainsi, la maison de retraite a réaménagé une salle en hall de gare. Panneau d'affichage, horloge, banc pour patienter, guichet, valise... Tout y est, l'illusion est parfaite. Et pour accroître le dépaysement, un écran plat fait défiler des paysages ruraux. Ainsi, le patient peut s'installer dans le fauteuil rouge du wagon virtuel, partir en escapade, et ce, sans inquiéter le personnel médical ou son entourage.

Alternative poétique aux médicaments

Les bienfaits de cette fugue organisée sont impressionnants. Quatre personnes l'ont pour l'instant testée. Une des patientes avaient pour habitude de parcourir 10 kilomètres par jour. "Dès le premier jour, la thérapie a eu pour effet de diminuer sa déambulation de pratiquement 40%", raconte Sébastien Galio, infirmier référent de ce projet, à RTL

Mieux, cette thérapie poétique pourrait bien être une alternative aux médicaments. En Italie, sur cent patients suivis, le médecin a constaté une baisse de 40% des traitements médicamenteux.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à combattre la maladie

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close