L’ivoire de mammouth : un commerce en expansion

Par l'équipe Oneheart, le 10 septembre 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

A cause de la fonte des glaces, dans certaines régions de Russie, notamment à l’Est de la Sibérie, il est devenu possible d’accéder aux cadavres de mammouths laineux ensevelis sous la glace depuis des milliers d’années. 


Matière très convoitée, l’ivoire de mammouth est devenu très populaire auprès du marché chinois, ce dernier ayant interdit l’importation d’ivoires d’éléphants, en 2017. Par ailleurs, des touristes n’hésitent pas à dépenser des sommes démesurées, pour aller explorer les sites de fouille. Cependant, l'exhumation de mammouths est freinée par les vastes étendues sibériennes et les recherches sont très souvent aléatoires.


Pour que les chasseurs puissent accéder aux défenses des mammouths, ils creusent des tunnels à l’aide de puissants jets d’eau. La multiplication de ces tunnels fragilise énormément le permafrost (sol resté gelé durant deux ans ou plus).

 

jets-d-eau-permafrost-mammouth

Crédits : Siberian Times

Les défenses de mammouths contribueraient au trafic des défenses d’éléphants


Une seule défense de mammouth laineux pèse en moyenne 60 kg et se vend entre 350 € et 1750 €/kg, sur le marché chinois. 

En août dernier, l'Israël et le Kenya ont tenté de faire passer une proposition au CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvage menacées d’extinction), portant sur la stricte limitation du commerce de défenses de mammouths laineux, même si ces derniers sont une espèce disparue.

Ces pays craignent que les trafiquants ne se servent des défenses de mammouths pour “blanchir” l’ivoire d’éléphants. S’il est facile de distinguer les défenses d’éléphants et celles de mammouths à l’état brut, les produits finis sont indifférenciables à l’oeil nu ; le risque étant que les trafiquants fassent passer l’ivoire d’éléphants, dont la chasse est interdite et la vente illégale, pour de l’ivoire de mammouths. 


Depuis cinq ans, les autorités russes essaient de faire passer une loi pour encadrer le marché, sans grand succès pour l’instant.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à protéger les vivants à plumes, à poils ou à écailles

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close