L’Alchimie, du bio, du bon, du beau

Par Blue Bees, le 18 avril 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Le domaine des Templiers mène actuellement campagne sur la plateforme de crowdfunding Blue Bees. L’objectif est de créer L’Alchimie, un lieu de restauration au service du bio et de la convivialité.

Dans un petit coin de verdure au cœur du Lot, le domaine historique des Templiers travaille à l’ouverture d’un bar-salon de thé-restaurant : L’Alchimie, tout un programme. Pour mener à bien ce projet, Didier Lalaison, propriétaire des lieux, a lancé une campagne de crowdfunding sur Blue Bees, la plateforme de financement participatif dédiée au projets d’agriculture et d’alimentation écologiques. Entretien avec ce défenseur de la biodynamie et du mieux vivre ensemble.

Donner du sens à la vie

« J’ai longtemps travaillé pour des grandes sociétés, raconte Didier Lalaison. En grimpant les échelons, j’ai pris peur. Je me suis rendu compte que la politique des entreprises était entièrement tournée vers et pour les actionnaires.

Au bout d’un certain temps, je n’étais plus en accord avec moi même. Mes propres enfants ne comprenaient pas pourquoi je mettais ma force de travail au service d’une cause vide de sens. Avec la naissance de mon dernier, tout s’est accéléré. C’est apparu comme une évidence, je devais changer de vie ».

Une opportunité unique

« Durant l’année 2013, se souvient le propriétaire des lieux, en consultant les annonces immobilières, je suis tombé sur ce domaine construit par les templiers. Je suis allé le visiter, il y avait énormément de travaux à faire, mais tellement de potentiel (hébergement, restauration, terres à cultiver…). C’était ce qu’il nous fallait. Nous nous sommes retroussés les manches, et au mois d’aout 2014 nous étions installés pour démarrer un an et demi de gros travaux. Malgré la difficulté, nous avons favorisé les petits artisans locaux, afin d’apporter notre pierre à l’économie locale.  

Ce ne fut pas difficile de se projeter dans cet environnement. Enfant, je ne vivais pas à la campagne mais j’y passais de très nombreuses vacances. J’ai toujours gardé en moi cet amour du territoire, de la terre et des champs ».

Un domaine aux multiples activités

« L’objectif du restaurant est de ne servir que de la nourriture bio, authentique et rare, explique Didier Lalaison. Nous avons une volonté d’excellence ».

Le domaine cultive déjà 9 000 m2 de maraîchage labellisé Agriculture Biologique (AB) et « Nature et Progrès ». Il a permis une première activité professionnelle (Les jardins de la Mouline) pour une jeune maraîchère Marion Sales. Il abrite également les ruches d’un apiculteur local. « Il n’y a aucun traitement durant toutes le phases de production du miel, précise le propriétaire des lieux, il est entièrement naturel. Les abeilles pollenisent nos champs et se nourrissent de nos fleurs. On fait d’une pierre deux coups.

Nous avons aussi une basse-cour et cet été nous espérons mettre en place un élevage de moutons et de cochons sauvages et avec peut-être le démarrage d’une 2ème activité, pour un jeune éleveur. Nous ne cherchons pas l’autonomie, notre but est également de nous approvisionner auprès des producteurs locaux.

Certains d’entre eux n’ont pas le temps de commercialiser leurs produits sur les marchés. Nous allons donc créer un point de vente pour distribuer leur production. C’est du gagnant-gagnant.

Un autre projet nous tient à cœur : faire de ce lieu un point de rencontre et d’échanges. Nous souhaitons mettre en place des stages éducatifs destinés aux enfants pour les familiariser à la nature, ainsi que des formations et des conférences pour tout public. Nous organiserons également des concerts et des soirées événementielles conviviales ».

La campagne de crowdfunding

Vous l’aurez compris le projet est bien plus vaste que la création d’un « simple » restaurant. C’est une initiative globale, engagée et réfléchie. Pour mener à bien ses objectifs, le domaine a besoin de financement. Il a donc choisi de se tourner vers le crowdfunding et la plateforme Blue Bees. Et c’est un véritable succès !

« La campagne de financement fonctionne très bien, se réjouie Didier Lalaison. Très vite, nous avons été mis en confiance par la responsable de Blue Bees, Emmanuelle Paillat. Son engagement sans faille et son professionnalisme ont permis le succès de cette campagne. Nous sommes très heureux de voir la réaction des gens. La dimension humaine est fantastique, surtout dans une société ayant perdu l’esprit d’entraide. C’est ça la magie du crowdfunding ! »

Rendez-vous sur Blue Bees pour entretenir cette belle Alchimie !

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir Blue Bees !

Je découvre toutes
ses actualités

Close