JO-2024 : Paris veut des jeux solidaires et écolo !

Par WWF France, le 15 mai 2017

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Pour séduire les membres du Comité national olympique (CIO), Paris veut se démarquer en mettant en place des jeux solidaires et respectueux de l'environnement.

En ce début de semaine les membres de la commission d’évaluation du CIO visitent la capitale française après être passés par Los Angeles, l’autre ville candidate pour les JO de 2024. Pour les séduire, Paris mise sur une candidature reposant sur le développement durable et la solidarité. 

Avec seulement une piscine et un Village olympique à construire, Paris se dit équipée à 95%. Ce n'est donc pas dans les infrastructures que résiderait l'essentiel des retombées des JO-2024 mais dans les progrès environnementaux et sociaux.

Le sport comme vecteur d'éducation

A l'image de Londres-2012, la France entend ainsi profiter des jeux pour rendre la pratique sportive accessibles à des publics aujourd'hui plus éloignés comme les femmes, les seniors, les handicapés.

Le sport pourrait également devenir un vecteur d'éducation. Le comité de candidature a déjà mis en pratique un programme dans des écoles du pays afin d'initier les enfants à des valeurs à la fois olympiques et civiques : respect, esprit d'équipe, amitié, etc... 

S'allier à Mohamed Yunus, Prix Nobel de la Paix 2006

La candidature française se présente également comme celle du développement durable. Elle a d'ailleurs reçu le soutient de WWF et Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix 2006 et chantre de l'économie sociale et solidaire.

Pour rappel, le Comité de candidature Paris 2024 a signé, début novembre, un accord de partenariat avec le Yunus Centre, le centre mondial de ressources dans le domaine de l'économie sociale et solidaire, fondé par Muhammad Yunus, dont une antenne a ouvert récemment à Paris.

Réduire le chômage et la pauvreté

Via cet accord, Paris 2024 et le Yunus Centre unissent leur force pour réduire la pauvreté, le chômage et l'impact environnemental. Ils s'engagent notamment à :

- Soutenir et aider les jeunes qui habitent la région parisienne, et s'assurer qu'ils profitent pleinement des 250.000 emplois qui seraient créés par les Jeux de Paris 2024.

- Collaborer avec des entreprises spécialisées dans l'intégration sociale et professionnelle pour venir en aide aux personnes les plus isolées du marché du travail.

 - Appuyer les entrepreneurs dans leur démarche de responsabilité sociale d'entreprise et de développement de produits qui tiennent compte des principes de l’entrepreneuriat social.

- Mettre en place un programme de bénévolat pour les Jeux Olympiques et Paralympiques, combiné à un programme de formation qui permettra de certifier et de valoriser les compétences acquises.

- Elaborer et mettre en œuvre un plan qui permettrait de réduire l'empreinte carbone de 55% par rapport aux JO-2012 de Londres et d'atteindre l'objectif "zéro déchet".

Avec Paris pour centre, les Jeux bénéficieraient essentiellement, en terme de richesse et d'emploi, à la Seine-Saint-Denis. C'est dans ce département, le plus jeune et le plus pauvre de France métropolitaine, que seraient par exemple construits les Villages, olympique et médias, reconvertis par la suite en 4700 appartements. 

Les Jeux sont aussi un message positif

Enfin, afin d'affirmer sa volonté d'assurer un héritage fort et durable, de "construire un projet de société de long terme", selon son co-président Tony Estanguet, Paris-2024 a prévu de créer en cas de succès un organisme chargé de gérer l'après, du jamais vu dans l'histoire des JO. 

Avec un plan aussi ambitieux et courageux, la ville de Paris sera-t-elle choisie par le CIO le 13 septembre ? "Je l'espère et je pense qu'elle a toutes ses chances. Les Jeux Olympiques et Paralympiques ne sont pas seulement un événement mais un message : ne pas se décourager face aux mauvaises nouvelles qui arrivent du monde entier mais se mobiliser pour construire une nouvelle société", a déclaré Muhammad Yunus, sur le site de l'Equipe  l'Equipe .

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir WWF France !

Je découvre toutes
ses actualités

Close