Innocents, ces afro-américains sont condamnés à plus de 30 ans de prison

Par l'équipe Oneheart, le 21 août 2018
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Le problème du racisme n’est guère est un sujet nouveau aux Etats-Unis. Les discriminations ont débuté dès l’époque coloniale avec l’esclavagisme. Au XXIème siècle, le problème du racisme est loin d’être résolu et celui-ci s'exprime de diverses façons. Selon un décompte de Washington Post, sur 987 personnes tuées par la police en 2017, 23% étaient des hommes noirs.

 

L’injustice au coeur de la justice


Comme souligné précédemment, le phénomène de discrimination n’est pas récent. Il n’est donc pas étonnant de voir des erreurs judiciaires dans les affaires de la communauté afro-américaine. Ainsi, cette communauté est toujours désavantagée face aux blancs et les victimes doivent attendre plusieurs années derrière les barreaux avant d’obtenir justice.

Cette discrimination se reflète également dans les condamnations. Par exemple à l’échelle d’une ville telle que Dearborn, une ville de 100 000 habitants dans l’Etat de Michigan, la moitié des incarcérés fait partie de la communauté afro-américaine alors qu’elle ne constitue seulement que 4% de la population locale. À cet effet, et dans tous les États américains, des milliers d’afro-américains manifestent très souvent pour faire bouger les lignes. Mais la réalité est loin d’évoluer.

 

Les afro-américains victimes de l’injustice américaine


De glaçants témoignages sur la justice américaine font souvent les gros titres des journaux. Ainsi, les cas de Ricky Jackson, de Troshawn McCoy, d’Ulysses Charles et de Lawrence McKinney sont connus de tous et ne sont pas des cas isolés.


Ricky Jackson, emprisonné à tort durant 39 ans


En mai 1975, Ricky Jackson écopait de la peine capitale puisque lui et deux complices, ont été reconnus coupable d'avoir frappé, jeté de l'acide et tiré deux coups de feu sur un homme. Trois ans plus tard, sa peine capitale avait été révoquée en raison d’une erreur de procédure. Cependant, le témoin qui avait affirmé aux policiers que Ricky Jackson était bien le tueur, s’est finalement rétracté en avouant qu’il avait menti afin d’aider la police à résoudre rapidement l’affaire. Après près de 15 000 nuits en prison, il a été innocenté.


Lawrence McKinney reçoit 75 dollars en compensation d’un injuste emprisonnement


Pour un crime qu’il n’avait pas commis, Lawrence McKinney a passé 31 ans et 9 mois derrière les barreaux. En 1978, celui-ci a été condamné à une peine de 115 ans d’emprisonnement pour viol en réunion et cambriolage. Cependant, d’après les dernières analyses d’ADN effectuées en 2009, il n’aurait jamais commis ce crime et il se voit libéré à 53 ans. Pour compenser ses années volées par cette erreur judiciaire, Lawrence McKinney demande une compensation financière et reçoit.  Pour plus de 30 ans d’emprisonnement injustifié, il reçoit un chèque de 75 dollars.

 

Malgré de nombreuses réhabilitations, la justice américaine reste fortement marquée par les préjugés et le racisme...

 

Lutter contre le racisme en France


Le racisme n’a pas une couleur ou une origine précise. Dans chaque pays, une minorité subit constamment des discriminations. En France, l’année 2017 a été fortement marquée par des violences racistes qui se sont caractérisées par l’assassinat de Sarah Halimi et la séquestration d’une famille d’origine juive dans le département de Seine-Saint-Denis. Le gouvernement français a déjà prévu d’agir contre des comportements à caractère antisémite en renforçant les procédures au niveau pénal.

Mais chacun de nous peut agir à son échelle, indépendamment de ce qui se passe dans la sphère politique. Vous pouvez très bien agir dans un cadre privé, scolaire ou professionnel pour lutter contre le racisme. Pour ce faire, des associations telles que :

  • La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme, LICRA, qui oeuvre au quotidien pour le rapprochement des peuples voit le jour grâce à l'initiative prise par le  journaliste Bernard Lecache dans les années 20. Depuis, l’association a bien grandi et des milliers de personnes adhèrent aujourd’hui à leurs engagements.

  • le SOS racisme qui promeut le vivre ensemble depuis plus de 30. Créée en 1984, le SOS Racisme est une association nationale qui par le biais de ses actions souhaite combattre le communautarisme et construire une société métissée où la différence est une force.

... ne demandent qu’à compter votre énergie et vos idées parmi leurs rangs.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à construire le meilleur des mondes (le vrai)

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close