Inde : la population des tigres sauvages a augmenté de 30% en quatre ans

Par l'équipe Oneheart, le 30 juillet 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

L’Inde poursuit sa politique de protection du tigre. Depuis que la population de ces derniers a chuté à 1411 animaux en 2006, elle ne fait que remonter depuis pour atteindre 2967 à ce jour.

Considéré comme « en danger » par l’Union internationale pour la conservation de la nature depuis 1986, le tigre fait l’objet d’une protection internationale. Au nombre de 2226 en 2014, on en compte 2967 au dernier recensement. Une bonne nouvelle pour l’Inde qui abrite trois quarts des tigres de la planète.

Une population en augmentation depuis 2006

« C’est une réalisation historique pour l’Inde. Nous réaffirmons notre engagement à protéger le tigre » s’est réjoui le premier ministre indien, Narendra Modi, en présentant à New Delhi les résultats du rapport sur la population des tigres. On est encore loin du nombre de 3700 félins présents en Inde en 2002 mais depuis 2006 le pays se rapproche de cet objectif.  « Il y a quinze ans, il y avait de graves inquiétudes sur le déclin de la population de tigres. C’était un grand défi pour nous, mais avec détermination nous sommes parvenus à nos objectifs », a déclaré le chef de gouvernement indien.

Le continent asiatique encore touché par le braconnage

Si les tigres vont mieux, d’autres animaux subissent toujours autant le braconnage. A Singapour, 12 tonnes d’écailles de pangolins et 9 tonnes de défenses d’éléphants ont été saisies. Au total, près de 300 éléphants et 2 000 pangolins auraient été massacrés. Un trafic difficile à enrayer puisqu’il est très lucratif et beaucoup de pays comme le Vietnam et la Chine sont très demandeurs de ces produits.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à protéger les vivants à plumes, à poils ou à écailles

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close