Incendies dans le monde : pourquoi se propagent-ils autant ?

Par l'équipe Oneheart, le 08 septembre 2021
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Depuis le début de l’été, la Grèce, la France, l’Algérie ou encore la Macédoine sont touchés par de terribles incendies qui ravagent des milliers d’hectares de forêts ainsi que de nombreuses maisons. Au total, près de 187 114 incendies ont été comptés dans le monde. Hausse des températures, dérèglement climatique, on vous explique pourquoi ces “méga-feux” sont plus destructeurs que durant les décennies précédentes.


Plus de 116 000 hectares de forêts partis en fumée depuis fin juillet en Grèce


Durant la période estivale 2021, de nombreux pays ont fait face à une vague d’incendies qui ont causé des dommages considérables et parfois irréversibles sur la nature. La Grèce qui a été frappée par une vague caniculaire exceptionnelle et jamais vue depuis trois décennies, a vu partir en fumée plus de 116 000 hectares de forêts depuis fin juillet. En Algérie où des villages entiers ont été engloutis par les flammes, une cinquantaine de départs de feux ont été comptabilisés. La Sibérie, la Turquie, l’Italie ou encore la Californie ont aussi été les victimes de feux meurtriers. Certaines villes ou villages, comme Greenville aux Etats-Unis, autrefois vivantes sont devenues des villes fantômes. Pourquoi l’année 2021 est-elle une année aussi destructrice et favorable aux incendies ? On vous dit tout. 


Des incendies qualifiés de “Méga-Feux”

L'année 2021 a été particulièrement chaude en France et notamment dans la région du Var qui a atteint 38,9 degrés en juillet. Pour prévenir d'une éventuelle canicule, le gouvernement français active le plan canicule de juin à septembre pour anticiper l'arrivée de l'une d'entre elles et donc de préparer des actions locales et nationales afin d'en limiter les dégâts. Cependant, il est très difficile de prévoir ceux des feux et des méga-feux de forêts. Ces derniers sont considérés comme l’une des pires catastrophes naturelles à ce jour.

Pour Joëlle Zask, auteure du livre "Quand la forêt brûle : penser la nouvelle catastrophe écologique”, l’homme, impuissant ne peut être que spectacteur de ce "nouveau régime de feux" qui sévit, notamment dans le Var. « Un méga-feu se définit par son intensité, sa vitesse de propagation, par le fait aussi qu'il dégrade durablement la végétation, contrairement aux feux saisonniers et de surface », dévoile-t-elle. Les causes des transformations d’un feu dit classique à un méga-feu sont plutôt claires. Il y a en majorité, pour Joëlle Zask, le déréglement climatique qui propage ces feux et donc provoque les hausses de températures qui elles, engendrent des sécheresses parfois extrêmes et des vents violents. 


Quelles solutions pour prévenir et combattre ces feux ? 

Malheureusement, il est très difficile d’appréhender un incendie d’origine naturelle tant le dérèglement climatique peut être imprévisible. Malgré tout, il est possible d'en prévenir les causes humaines. Pour tenter d'endiguer ces catastrophes naturelles, le Ministère de la Transition écologique a dévoilé plusieurs règles à respecter afin de limiter un maximum les départs de feu : 

 

  • Ne pas faire des barbecues et des feux près des forêts ou des végétations comme les champs 
  • Ne pas fumer dans les forêts ou dans les espaces naturels lors des périodes de sécheresses et ne pas jeter le mégot au sol ou par la fenêtre de la voiture
  • Ne pas faire des travaux qui pourraient potentiellement provoquer des étincelles lors des épisodes de fortes chaleurs
  • Éloigner les combustibles comme le fuel, le bois ou encore le butane à proximité d’une maison
  • Sensibiliser un maximum de personnes aux risques d’incendies

 


Par Léa Bourgoin

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close