Ils réaménagent un ancien garage en restaurant solidaire et anti-gaspi

Par l'équipe Oneheart, le 13 mars 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Depuis dix ans, l’association agenaise Stand’UP vise à créer du lien social et à lutter contre toute forme d’exclusion. En 2018, elle ouvre son café-restaurant solidaire Hang’ART qui dans la même continuité que l’association, se veut être un lieu de vie et de partage.


Lutter contre la solitude


« La solitude ne touche pas que les gens en situation de précarité, ça peut toucher tout le monde à n’importe quel moment de sa vie et on n’est pas égaux face à ce sentiment de solitude » constate Elodie Sauvage-Férezin, Présidente de l’association Stand’UP. C’est face à ce constat que Hang’ART voit le jour en 2018. Ici, tout le monde est le bienvenu, que ce soit seul ou en groupe, l’idée étant de sympathiser ensemble et de créer du lien social. Pour cela, l’association met en place des après-midi jeux de société, des concerts, des tournois sportifs, favorisant la rencontre et l’échange.


Un café-restaurant solidaire et anti-gaspi


Depuis son ouverture, Le Hang’ART entend rendre le lieu accessible à tous en s’adaptant à toutes les bourses et en faisant tomber toutes les barrières sociales. « L’un de nos premiers souhaits est que ce lieu permette à tout un chacun de s’offrir de temps en temps, une sortie au restaurant sans que l’argent ne soit un frein ». Ainsi, Le Hang’Art repose sur un système basé sur la solidarité, donnant la possibilité à chacun de s’offrir un repas à hauteur de ses moyens.

Comme nous l'explique Elodie, un non-adhérent c'est-à-dire un consommateur classique, paiera 10 euros le midi voire 15 le soir, pour un menu entrée-plat-dessert fait-maison. En revanche, grâce à un système d'adhésion, les familles vivant sous le seuil de pauvreté bénéficient de réductions calculées en fonction de leurs revenus, ces dernières pouvant aller jusqu'à 50%. C'est grâce à la générosité de ceux qui ont les moyens, -les dons étant reversés à l'association Stand'UP- que sont complétés les menus des familles dans le besoin.

De plus, le café-restaurant lutte contre le gaspillage en utilisant des produits alimentaires invendus en cuisine. En effet, 80% des ingrédients sont collectés auprès de grandes surfaces ou d'épiceries. D’ailleurs, le Hang’ART ne manque pas de partager ses délicieuses recettes anti-gaspi avec vous, jetez-y un coup d’oeil !

En partenariat avec Sélection Reader's Digest, notre équipe était au Hang'ART à Agen pour découvrir ce lieu original et solidaire :

 


Le Hang’ART, 116 boulevard Edouard Lacour, Agen

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close