Il conçoit des cartes pour protéger les côtes

Par l'équipe Oneheart, le 04 mars 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

En Inde, Saravanan, un pêcheur de 35 ans cartographie les villages côtiers dans le but de les protéger des projets gouvernementaux et des activités industrielles. Ces cartes participent également à la préservation de l’environnement.

Dans l’Etat du Tamil Nadu en Inde, Saravanan est devenu une légende locale en raison de son « activisme cartographique ». A l’aide d’un système d’information géographique (SIG), ce pêcheur conçoit des cartes afin d’illustrer la façon dont les pêcheurs utilisent les terres. En se basant sur des techniques de cartographie participative, de registres officiels et de données historiques, il a déjà cartographié près de 35 villages et ambitionne de le faire pour ceux qui sont situés en bordure de l’océan Indien et du golfe du Bengale.

Prévenir les risques environnementaux

L’un des principaux objectifs est de garantir les droits des pêcheurs en protégeant les terres indispensables à leur survie. Par-là, il espère empêcher le gouvernement de s’approprier certaines zones qui sont indissociables du mode de vie des pêcheurs. « Les gouvernements régionaux ne voient la mer et la côte qu’à travers le prisme économique » regrette Saravanan. Partant de ce constat-là les pouvoirs publics et autres entreprises cherchent à imposer leurs projets, souvent au détriment de la biodiversité et des droits des pêcheurs. Les effluents industriels comme la construction de digues représentent un vrai risque pour ces zones maritimes et pour la pêche qui s’y déroule.

Enfin, ces cartes sont aussi un outil prévisionnel. Selon Saravanan, si le niveau de la mer monte d’un mètre cinquante dans les cinquante prochaines années, les cartes permettront de savoir quelles zones seront touchées. De ce fait, des opérations de relogement peuvent être anticipées afin d’aider les «  communautés de pêcheurs vulnérables ».

 

Crédit photo : Mahima Jain

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close