Hérault : Cette clinique soigne bénévolement des animaux sauvages

Par l'équipe Oneheart, le 06 août 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Dans l’Hérault, l’association de protection de la nature "Goupil Connexion" tient depuis 2008, un hôpital pour la faune sauvage. Chaque année, cette petite clinique accueille en moyenne 4 000 animaux, principalement durant l’été. 


« Le Samu social des animaux »


Au sud des Cévennes, dans l'Hérault (34), l’hôpital de la faune sauvage recueille des écureuils, hérissons, oiseaux, loutres, ou même des faons, retrouvés blessés ou malades. Ce centre de soins est tenu par une dizaine de bénévoles de l'association Goupil Connexion, chargée de protéger la nature. « Le bénévolat est essentiel pour nous, car une personne qui vient ici pour aider, c’est une personne sensibilisée de plus. » assure Marie-Pierre Puech, vétérinaire et fondatrice de l’hôpital. 


Sur place, les animaux recueillis sont auscultés, nourris, soignés et surtout bichonnés. « Ici, c’est le Samu social des animaux ! » explique Marjorie, bénévole de l’association au média Reporterre. Elle et ses collègues travaillent étroitement avec les « taxis faune », des chaînes de conducteurs bénévoles qui rapatrient les animaux, une fois guéris, dans les quatre coins de la région. « Ils arrivent du Gard et de l’Hérault principalement, mais on va régulièrement en Lozère, en Ardèche, détaille-t-elle. On peut même aller jusqu’à Toulouse ou Perpignan ! » explique Catherine, une autre bénévole travaillant à l'hôpital. Certains animaux, trop mal en point, ne pourront malheureusement pas être relâchés. Ils continuent alors d’être soignés au centre. 

 

Protéger les animaux, une action qui passe par de la sensibilisation 


En plus de soigner de nombreux animaux sauvages, l’association accorde un point d’honneur à sensibiliser le grand public à l’importance de ces bêtes, souvent considérées, à tord, comme nuisibles. Selon elle, les humains sont responsables de la majorité des accidents survenus avec ces animaux : « Tous ces animaux sont malades des humains. Ils vivent sous notre emprise, nous leur laissons si peu d’espace. » explique Marie-Pierre Puech. Pour faire prendre conscience que ces animaux ne représentent pas de menaces, l’association organise par exemple des relâchers publics d’animaux, en présence de jeunes ou d’agriculteurs. Goupil Connexion agit également auprès des plus jeunes et tient un club en lien avec l'association « Connaître et protéger la nature » (CPN). À terme, un centre de soins urbains pour animaux pourrait voir le jour. Le projet, qui pourrait accueillir plus de 25 000 enfants chaque année, est en cours de réflexion avec le parc zoologique de Montpellier.

 

Tout comme Goupil Connexion, d'autres organismes ont développé des projets pour s'occuper d'animaux puis de les relâcher dans la nature. C'est le cas de la Ligue pour la protection des Oiseaux (LPO) qui a crée un SAMU spécialement pour les oiseaux. Les bénévoles de ce SAMU soignent des oiseaux blessés ou affaiblis puis les relachent dans leur habitat naturel. 

 

Par Chloé Sappia 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à protéger les vivants à plumes, à poils ou à écailles

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close