Haro sur les pesticides après la diffusion de Cash Investigation

Par l'équipe Oneheart, le 04 février 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Après l’audience record de l’émission Cash Investigation, mardi soir, consacrée aux pesticides, les citoyens et les plateformes de pétition se mobilisent pour faire interdire ces substances dangereuses.

3,2 millions de téléspectateurs ont regardé « Cash Investigation. Produits chimiques, nos enfants en danger », diffusée mardi soir sur France 2. Pour une émission d’information, une audience pareille est devenue plus que rare ! Les chiffres révélés par le programme d’Elise Lucet ont affolé les réseaux sociaux. Un exemple : entre 60 000 et 70 000 tonnes de pesticides sont vendues en France par an, ce qui fait de notre pays le plus gros utilisateur européen de produits souvent très toxiques.

Retrouvez la carte de France des pesticides dangereux en bas de l’article.

La plateforme Sum of Us contre le folpel

Après la diffusion, les premières réactions ! La plateforme de mobilisation en ligne Sum of Us a déjà réuni plus de 70 000 signatures pour sa pétition adressée au gouvernement français pour faire interdire le folpel, un pesticide cancérogène pour les enfants du groupe Bayer.

« Depuis plus de 35 ans, les cancers chez les enfants augmentent chaque année de 1% en France, rappelle Sum of us. Ce sont 2 500 enfants malades de plus chaque année en France et les pesticides sont mis en cause ! Il est inadmissible de jouer ainsi avec la santé des enfants.

Retrouvez le lien de la pétition en bas de page.

Une « Powerfoule » mobilisée contre le chlorpyriphos

Sur la plateforme de mobilisation citoyenne Powerfoule, on alerte sur les dangers du chlorpyriphos. Cet insecticide classé dans la catégorie des pesticides dangereux, interdit à la vente aux particuliers mais très utilisé par les agriculteurs, serait, comme d’autres, responsable de la multiplication des cas d’autisme chez les enfants.

« Son impact négatif sur le développement neurologique des enfants a été identifié par de nombreuses études, notamment l'Endocrine Society qui regroupe 17000 scientifiques du monde entier. », soutient la pétition.

Destinée à faire interdire ce produit chimique dangereux, elle a reçu le soutien de plus de 4 000 citoyens et sera adressée à Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture et à Ségolène Royal, ministre de l’écologie.

Retrouvez-là ci-dessous.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à combattre la maladie

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close