Guyane : 1 enfant sur 5 est atteint de saturnisme

Par l'équipe Oneheart, le 08 février 2018
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Par Kiliann, Afos pwézon, djab ka mò * 

 

En Guyane, 20% des enfants sont contaminés par le plomb. Il s'agit là de chiffres hors normes qui dépassent ceux de la France metropolitaine qui se situe autour des 3% et qui sont en baisse constante chaque année, ce qui n'est pas le cas en Guyanne et à la Réunion.

 

Des cas sévères de saturnisme étudiés chez les enfants

En juin 2011, un premier cas sévère de saturnisme est étudié sur le territoire guyanais. Une fillette de 3 ans vivant à Mana dans l’ouest de la Guyane, a dans son sang 1 724 microgrammes de plomb par litre (µg/L). Un résultat alarmant puisque bien au-dessus du seuil de saturnisme qui est atteint à partir de 50µg/L. Plus tard, l’enquête sanitaire menée par l’Agence Régionale de Santé (ARS) révèle que la moitié des personnes vivant dans l’entourage de la fillette se situe au-dessus des normes.

L’étude menée Santé Publique France appelée "Guyaplomp" entre 2015 et 2017 sur 590 enfants du territoire de 1 à 6 ans a révélé que 100 d'ente eux dépassaient le seuil toléré. Plus largement, en extrapolant cet échantillon, on constate que 20% des jeunes Guyanais sont touchés par une plombémie élevée. Les taux les plus élevés ont été relevés dans le village amérindien de Trois Sauts, sur l’Oyapock.

Une 2ème étude encore inédite, révèle que la contamination va bien au-delà des enfants. Menée par l’ARS et les hôpitaux de Cayenne et St Laurent, elle repose sur plus de 2 200 échantillons de sang d’habitants des communes rurales. On y apprend notamment que 40 % des personnes sont au-dessus du seuil surtout dans l’intérieur.

A Trois Sauts et Antécume Pata, 90 % des patients dépassent le seuil. Il ne s’agit pas d’intoxication aiguë, mais ces taux peuvent entraîner des conséquences sur la santé, notamment des troubles neurologiques chez l’enfant, ainsi que des troubles cognitifs, des anomalies rénales, et de l’hypertension.

 

Pourquoi des cas élevés de saturnisme en Guyanne ?

La contamination au plomb serait dûe à la fabrication du couac (farine de manioc, un aliment de base dans les zones rurales en Guyane). A Trois Sauts, un lien a été fait avec des râpes à manioc. Des râpes en inox doivent être distribuées mais ce n’est qu’une piste parmi d’autres.

Une autre étude épidémiologique a confirmé le maintien de la forte sur-imprégnation du mercure chez les autochtones du Haut Maroni, zone du Parc amazonien de Guyane, qui vivent à plusieurs heures de pirogue et d’avion du littoral.

Si la Guyane est la région française la plus dynamique en terme de population, elle est également un des départements le plus pauvre, 44% de sa population vit en dessous du seuil de pauvreté. Ce qui favorise le saturnisme sur le territoire.

En effet, cette intoxication au plomb est souvent causée par des logements en mauvais états. Or la Guyane connaît une recrudescence de logements insalubres et de bidonvilles dûent à une vague de migration sans précédent. Aussi, ces logements précaires peuvent aussi abriter des métaux de récupération type : tôle (utilisé notamment pour la toiture et les murs) et notamment des tuyaux en plomb, qui contaminent l'eau.

L’orpaillage est le premier vecteur de la contamination au mercure. Selon les responsables de l’étude, sur les 300 femmes enceintes et jeunes enfants suivis, « 87 % des femmes présentent un risque au niveau foetal » pouvant engendrer des « malformations définitives » et « 40 % des enfants » sont contaminés à plus de 5 µg/l.

Des études se poursuivent pour en savoir plus sur les causes de la contamination.

saturnisme guiyane

Vers quel acteur se tourner pour la prévention et être soigné du saturnisme ?

Santé publique France - Cire Guyane​ ​a pour mission de protéger efficacement la santé des populations. Une mission qui s'articule autour de trois axes majeurs : ​anticiper​, ​comprendre​, ​agir.

L'association des familles victimes du saturnisme (AFVS) ​a été créée par des familles touchées par le saturnisme et qui se sont réunis dans l'objectif de lutter contre l'intoxication par le plomb d'enfants et de leur entourage.

Soutenir le collectif citoyen et pacifique Les Hurleurs de Guyane qui lutte contre l'orpaillage illégal en Guyane.

 

*A force de poison, même le diable meurt

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rajeunir le domaine de la lutte

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close