Grand Froid : comment aider les sans-abri ?

Par l'équipe Oneheart, le 06 février 2018
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Par Sahba, qui vit “une époque formidable”

 

Une vague de froid touche une grande partie de la métropole depuis lundi et déclenche l’activation du plan Grand Froid en Ile-de-France de niveau 2. Mais ce plan a aussi été déclenché dans les quatorze autres départements et des places d’hébergements d’urgence ont été ouvertes afin de protéger les sans-abri.

 

Pourquoi le Gouvernement a-t-il enclenché le plan "Grand Froid" ?

Depuis lundi, les températures ont chuté drastiquement et vingt-deux départements ont dû enclencher leurs dispositifs pour lutter contre le froid. Actuellement, les sans-abri se retrouvent sans toit et affrontent le froid. Le plan “Grand Froid” se divise en trois niveaux :

- le niveau 1 est déclenché lorsque les températures sont positives le jour et passent en sous de 0 à -5 degrés la nuit ;

- le niveau 2 correspond plutôt à un froid général tant le matin que le soir et les températures se situent entre -5 et -10 degrés la nuit;

- et le niveau 3, seuil du “froid extrême”, est atteint lorsque les températures dépassent celles du niveau 2, ce qui est assez rare.

C’est pourquoi les départements ont mis en place ce plan afin de faire accéder les sans-abri et les sans ressources à un millier de places d'hébergement d’urgence mis en place par les autorités locales et départementales.

 

Les associations luttent pour la protection des sans-abri en France

Mais les autorités politiques ne sont pas les seules à lutter contre l’exclusion et à contribuer à la protection des personnes en situation difficile et les sans-abri. On peut évoquer les associations les plus connues qui luttent au quotidien telles que la Croix-Rouge, le Samusocial ou encore Action Froid. Les équipes de maraude parcourent les villes, surtout dans la soirée, afin d’aider les sans-abri en leur proposant des solutions d’hébergement, de la nourriture et des couvertures. Le Samusocial de Paris a notamment renforcé l'appel du 115 et intensifié les maraudes en leur apportant une véritable aide de terrain.

Plan "Grand Froid" sans-abri

Les initiatives foisonnent dans le Monde entier

Les bonnes idées ne manquent pas surtout en outre-Atlantique. Ainsi, aux Etats-Unis, une styliste a créé un manteau transformable en sac de couchage pour les sans-abri et le concept a même commencé à être adopté en France sous le nom du “manteau d’avenir”.

Les Américains ont également créé une application “WeShelter” : cette dernière permet à l'utilisateur de signaler la présence d'un sans-abri en invitant les partenaires notifiés à faire des dons à des associations venant en aide aux sans-abri. Il existe une application similaire en France : “Entourage”, qui permet aux citoyens et aux associations d'accompagner des sans-abri afin d’améliorer leur situation.

Toujours en outre-Atlantique, plus précisément au Canada, Raincity Housing, un organisme à but non lucratif, en collaboration avec une agence de publicité mettent en place des bancs modulables afin de protéger les sans-abri de la pluie.

Et en Europe, on ne peut que féliciter l’initiative populaire prise à Budapest “Donne ton manteau” qui a permis de récolter un nombre conséquent de manteaux afin de les redistribuer aux sans-abri.

Détroit, Vancouver, Budapest… et pourquoi pas Paris, Lyon, Marseille ?

 

Que pouvons-nous faire à notre échelle ?

Agir tous ensemble aux côtés des associations et des citoyens afin d’améliorer la situation des sans-abri. Vous pouvez par exemple participer à l'un des apéro-collectes du Carillon à Paris et à Lille, afin de partager un moment convivial avec les sans-abri et en profiter pour faire un don qui sera directement donné à un sans-abri ou une association partenaire. 

 

N’hésitez pas à donner des vêtements chauds, de la nourriture et même un simple sourire au lieu de passer sans un regard. En ce moment par exemple sur Paris, se tient l'opération spéciale de collecte de duvets lancée par Le Carillon ; pour en savoir plus sur les lieux de collecte proches de chez vous, cliquez ici. Il existe également des lieux pratiquant le concept de "café/plat suspendu" (achetez deux cafés et laissez-en un pour une personne dans le besoin).

 

Devenez bénévole dans les structures associatives près de chez vous. Vous avez quelques heures à offrir ? Jetez un coup d'oeil aux missions ponctuelles de Tous Bénévoles ou encore de Benenova. Participez par exemple à la préparation et à la distribution de repas aux sans-abri avec l'association Essor Langues et Partages Culturels via tousbenevoles.org.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à reconstruire après la tempête

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close