Galapagos : 36 tortues géantes réintroduites dans leur habitat naturel

Par l'équipe Oneheart, le 02 octobre 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Espèces considérées comme menacées, 36 Chelonoidis chathamensis, plus communément appelées tortues géantes des Galapagos, ont été réintroduites dans leur habitat naturel, sur l'île San Cristobal aux Galapagos. 

Une population de 6 700 tortues dans le nord-est de l'île 

La Chelonoidis chathamensis fait partie de l'une des quinze sous-espèces endémiques différentes de tortues des Galapagos. Situé à 1 000 km des côtes équatoriennes, l'archipel des îles Galapagos est constitué d'un écosystème très fragile. Avec une faune et une flore rares et uniques au monde, l'archipel volcanique est l'une des destinations phares des scientifiques pour observer les éspèces qui y vivent. D'après les informations communiquées par le Parc National des Galapagos, une population d'environ 6,700 tortues vit au nord-est de l'île.

Les tortues placées en quarantaine avant d'être libérées 

Avant leur réintroduction, les tortues âgées de 6 à 8 ans et pesant entre 3 et 5 kilos, sont passées par des tests complets et précis afin de connaître les moindres détails sur leur santé. Prise de température, relevé du rythme cardiaque, analyses de sang et de selles ont ainsi permis d'écarter toutes traces de maladie ou de parasite. Ainsi, peu de temps après la série de tests et une mise en quarantaine, les tortues géantes ont pu finalement retrouver leur habitat naturel en début de semaine. "Les informations scientifiques dont nous disposons sur ces tortues confirment qu'elles sont en bonne santé avec une bonne structure de population qui garantit leur survie", a indiqué dans un communiqué le directeur du Parc National des Galapagos, Danny Rueda. 

Depuis 2012, 75 tortues de cette espèce ont été réintroduites sur l'île San Cristobal après avoir grandi en captivité. Un moyen que le Parc National des Galapagos a trouvé pour protéger la tortue géante, considérée comme une espèce menacée d'extinction par l'Union Internationale pour la conservation de la nature (UICN). 

 

 

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close