François Hollande, le Service Civique pour tous !

Par Unis-Cité, le 12 janvier 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Le Service Civique a été créé en 2010 par Martin Hirsch, et concerne les jeunes âgés de 16 à 25 ans.

Il s’agit d’un volontariat, de 6 à 12 mois maximum et de 24h par semaine minimum, pour réaliser des missions d’intérêt général au sein de services publics ou d’associations. Les jeunes gagnent 573 nets par mois et signent un contrat de service civique avec l’organisme d’accueil.

« Il n’y a pas de nation sans la participation des citoyens, sans leur engagement : s’engager, c’est être utile deux fois, pour soi et pour les autres », a déclaré François Hollande lors de ses vœux à la jeunesse le 11 janvier 2016 à la Maison de la Radio.

Le Président de la République a annoncé que le budget du Service Civique passerait de « 300 millions d’euros » à « plus d’un milliard d’euros en 2018 ».

L’objectif est clair : de 120 000 jeunes engagés par an, passer à 350 000 d’ici 2018 pour parvenir à une sorte de « généralisation du Service Civique ».

François Hollande souhaite aussi « renforcer » l’agence du Service Civique, qui deviendra un « Haut Commissariat à l’engagement » et qui sera placé sous l’autorité du premier ministre, sans donner plus de précisions sur ce point.

A l’heure actuelle, on compte trois fois plus de demandes que de missions proposées.

Pour multiplier les missions et accueillir tous les jeunes qui souhaitent faire un Service Civique, proposer des missions deviendra « une obligation pour les administrations, les ministères, les collectivités », avec « même des quotas décidés par ministères, par départements » a ajouté le Président de la République.

Avant d’ajouter que « les grandes entreprises publiques, pourquoi pas Radio France, pourront être mobilisées », ainsi que les « grandes agences de l’Etat », citant aussi hôpitaux, maisons de retraites, établissements pour personnes handicapées, et « l’ensemble des établissements qui recevront du public ».

Toutefois, selon le rapport annuel 2014 de la Cour des comptes: « 100 000 contrats représenteraient un coût pour le budget de l’Etat de l’ordre de 750 millions d’euros ». Après calcul, il est évident que le milliard d’euros promis ne permettra pas de financer 350 000 contrats qui couteraient annuellement plus de 2,6 milliards d’euros à l’Etat.

Depuis 1995, Unis-Cité est l’association pionnière du Service Civique en France. L’objectif : qu’il devienne naturel que tous les jeunes consacrent une étape de leur vie à la collectivité.

L’association a accueilli positivement la déclaration du Président de la République et juge l’objectif atteignable à au moins deux conditions : que l’Etat finance l’accompagnement des acteurs de terrain et que la mixité sociale soit garantie.

Une annonce de François Hollande pour faire baisser les chiffres du chômage, ou une réelle généralisation du service civique ?

Retrouvez plus d’informations sur Unis-Cité sur notre site et revivez leurs 20 ans en images ci-dessous !

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir Unis-Cité !

Je découvre toutes
ses actualités

Close