uyFvCpWKjghGB L. a rejoint la communauté.

François Hollande accorde une grâce totale à Jacqueline Sauvage, libérable immédiatement

Par l'équipe Oneheart, le 28 décembre 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Jacqueline Sauvage est libérable "immédiatement" : François Hollande "accorde une remise gracieuse du reliquat de sa peine", selon un communiqué de l’Elysée.  "Le président de la République a estimé que la place de Mme Sauvage n'était plus aujourd'hui en prison, mais auprès de sa famille", a ajouté le palais présidentiel.

Devenue un symbole des victimes de violences conjugales

En octobre 2014, Jacqueline Sauvage avait été condamnée à dix ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son mari violent. Devenue un symbole des victimes de violences conjugales, elle avait obtenu, le 31 janvier 2016, après une forte mobilisation, une grâce partielle du président François Hollande. Ce qui lui permettait de présenter immédiatement une demande de libération conditionnelle. Cette demande a été rejetée en première instance, puis en appel.

Elle disait ne "plus" savoir "comment intervenir face à toutes ces interminables procédures qui n'aboutissent pas". Un comité de soutien présidé par la comédienne Éva Darlan avait parallèlement exhorté "solennellement" le président Hollande de la "libérer, en lui accordant la grâce totale et immédiate".

Pour rappel, la grâce n'est pas une amnistie : elle dispense d'effectuer la peine, mais la condamnation reste la même.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à faire du deuxième sexe le sujet numéro un

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close