Face à la réforme de la SNCF, les cheminots contestent

Par l'équipe Oneheart, le 20 mars 2018
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Par Sahba, bloquée dans le RER

 

Tous les jours, quatre millions et demi de Français prennent les transports en commun pour se déplacer. Annoncée par le Premier ministre, Edouard Philippe, fin février, la réforme de la SNCF souhaite transformer en profondeur ce chantier explosif. Mais tout le monde ne l’entend pas de cette oreille, surtout les principaux concernés : les cheminots.

Ces derniers craignent la possibilité de passage en force de ces réformes par le billet des ordonnances sans être préalablement consultés.C’est pourquoi, le 15 mars dernier, l’intersyndicale des cheminots, opposée à cette réforme de la SNCF, a opté pour une réponse conséquente : une grève au rythme de « deux jours sur cinq » qui s’étalera sur 36 jours et débutera dès début avril. Une manifestation nationale des cheminots est aussi prévue pour ce jeudi 22 mars qui tombe le même jour que celle des fonctionnaires. Le gouvernement va connaître une épreuve de force.

 

Un opération lancée par les citoyens

Alors que cette manifestation n’est plus que dans deux jours, la Région Île-de-France lance une opération citoyenne pour minimiser l’impact de celle-ci sur le quotidien de ces quatre millions et demi de Français qui empruntent les transports en commun chaque jour.

Pour ce faire :

  • Le covoiturage sera l’une des solutions les plus importantes lors des journées de grève. Les sites de BlaBlaCar et de vianavigo.com seront prises d’assaut afin de combler les trains manquants. La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, affirme même qu’ “à partir du 22 mars, le covoiturage sera gratuit pour les passagers. Ce sera une recherche classique sur le site ou l'application, avec des résultats sur l'une des huit plateformes de covoiturage partenaires.
  • Si vous avez la possibilité, optez pour le télétravail au lieu de vous déplacer durant la période de grève.
  • Privilégier les déplacements en car et bus.
  • Si vous habitez dans des grandes villes : privilégiez votre vélo pour ne pas être embêté par les grèves.
  • N’oubliez pas de vérifier régulièrement sur le site de la SNCF la situation en temps réel de l’état de vos transports. Et si possible, essayez de vous organiser en fonction des trains disponibles !
  • Pour les plus téméraires et ambitieux, optez pour le vélo ou la trotinette :-)

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à circoolariser l’économie

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close