Envie d'aider les migrants à Paris ? Voici notre guide pratique

Par Croix-Rouge française, le 04 novembre 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Une opération d'évacuation d'ampleur a eu lieu, ce vendredi 4 novembre, à Paris. Plus de 3 800 migrants qui vivaient entre les stations Stalingrad et Jaurès, dans le nord-est de la capitale, ont été évacuées vers des centres d'accueil en Île-de-France.

Ce n'est pas la première opération de ce type. Il y a eu deux évacuations record ces derniers mois, le 26 juillet (près de 2500 mises à l'abri) et le 16 septembre (près de 2100). Mais à chaque fois le campement s'est reconstitué, notamment en raison du démantellement du camp de Calais.

Pour ces personnes qui se retrouvent à la rue, il faut faire face au froid, à la faim, au dédale administratif, aux problèmes de santé...

Vous vous demandez comment les aider ? Voici une liste (non-exhaustive) d'actions et d'associations dans lesquelles vous pouvez vous engager selon vos disponibilités. 

Don de nourriture et distribution de repas

L'organisation La Cuisine des migrants prépare les repas et les distribue aux migrants sur les camps. Elle fait régulièremnt appel à des dons de nourriture ou de matériel. Les bénévoles pour la préparation et la distribution sont aussi les bienvenus. 

Pour connaître les besoins, il suffit de se rendre sur leur page Facebook, très bien renseignée.

En ce moment justement, l'association est à le recherche d'un local qu'elle pourra occuper toute la semaine. A ce jour et jusqu'à fin décembre, elle est hébergée par la Nouvelle Rôtisserie. Mais à temps partiel : les lundis et mardi pour les repas des midis et soirs, et le mercredi, pour le midi seulement. "Il n'y a malheureusement plus de possibilité les jeudi, vendredi et weekends", indique l'association sur sa page Facebook. 

Donner des cours de français

S'adresser à l'administration, décrire sa douleur au médecin, acheter à manger...Toutes ses actions deviennent difficiles quand on ne parle pas la langue de son interlocuteur. C'est pourquoi beaucoup d'associations proposent de donner bénévolement des cours de français aux migrants. 

- Le Baam, par exemple, propose des cours de français ou de faire un binôme de français environ 1h par semaine, pour un migrant qui a besoin de pratiquer. Contact : baam.francais@gmail.com

- On peut aussi citer Thot, la Croix Rouge, le Secours catholique, le Secours populaire, etc.

- A la rubrique "Alphabétisation, Français langue étrangère", le site tousbenevoles.org donne une liste d'associations qui a besoin, en ce moment, d'un coup de main.

Donner, trier, distribuer des vêtements

- Des placards à vider ? Adressez-vous au Vestiaire, à l'église Saint-Bernard-de-la-Chapelle (12 rue Saint-Bruno, angle de la rue Saint-Luc 75018 Paris).

En urgence, il manque : produits de toilette (shampoing, gel douche ou savonnette, savon pour le linge, crème pour le corps, brosses à dents, dentifrice, rasoir et crème à raser, mouchoirs, coupe ongles), pantalons taille 38 à 42, chaussettes, ceintures, chaussures de 40 à 45, blousons saison, caleçons, sacs à dos, sacs de couchage, couvertures, t-shirt S et M. Et aussi : cahiers, stylos, méthodes français-arabe. Pas de vêtements femmes, ni enfants. A ne pas oublier pour la gale : stromectol, A-Par, dexeryl, xyzall, gants d'examen.

Attention, controlez que vos dons soient en bon état ! Vous pouvez les déposer à l'accueil de l'église de mardi à samedi entre 15h et 18h.

- Pour trier les vêtements, vous pouvez aider le mercredi et le vendredi.

- Pour la distribution de vêtements, les besoins en bénévoles sont le samedi et le dimanche.

Contactez l'association avant de venir : 06 03 02 83 72. 

Héberger les réfugiés

Pour quelques jours, quelques semaines ou à plus long terme, des associations proposent de vous accompagner dans l’hébergement de réfugiés

- Singa : l’association a récemment lancé Comme à la maison (Calm), une plateforme en ligne permettant de mettre en relation des hôtes et des réfugiés. La durée de l’hébergement peut varier de quelques jours à plusieurs mois. Singa promet un suivi quotidien avec notamment une assistance téléphonique disponible 24 heures/24 

- JRS France : avec son réseau Welcome, l’association catholique Service jésuite des réfugiés propose depuis plusieurs années de l’hospitalité de courte durée – le temps d’un repas, d’un week-end ou plusieurs jours pendant les vacances.

Aide médicale

- Médecins du Monde recherche régulièrement des médecins, infirmiers, interprètes, mais aussi des personnes au profil médico-social.

- Le collectif Les Médecins migrateurs a besoin de médecins, internes, infirmiers, aides soignants et toute personne prête à s'engager pour la cause des migrants. Leurs actions : consultations sur les camps, orienter vers les structures hospitalières adaptées en cas de pathologies graves ou suspectes, être un des soutiens de première ligne, de confiance et à l'écoute des besoins. Contact : page Facebook Les Médecins migrateurs.

- Le Collectif parisien des soutien aux exilé.e.s cherchent des bénévoles. Les missions : signaler les personnes malades sur les camps puis les conduire à l'hôpital. Contact : page Facebook Collectif parisien de soutien aux exilé.e.s.

Aide administrative ou juridique

Que ce soit pour remplir des dossiers administratifs, faire une demande d'asile, connaître ses droits...les migrants peuvent avoir besoin d'être accompagnés.

- Pour les aider, vous pouvez contacter, entre autres : le Baam, Aurore, le Secours Catholique Seine-Saint-Denis, le Centre d'entraide pour les demandeurs d'asile et les réfugiés (CEDRE)...  

- La Bienvenue propose, elle, d'aider des jeunes migrants dans leurs démarches de régularisation à la prefecture.

- Pour traduire les documents administratifs, le Baam cherche des interprètes en pachto-farci-arabe-tigrigna, et le Centre d'action sociale protestant a besoin d'interprètes en tamoule, géorgien, russe, tchétchène.

Sur Facebook, les actions s'organisent

Très pratiques pour connaître les besoins précis, les groupes Facebook engagés dans l'aide aux migrants :

- Soutien aux exilés de GdE et Stalingrad 

- Comité de soutien des Migrants de La Chapelle 

- Réfugiés de La Chapelle en lutte 

Il suffit d'aller sur la page du groupe, demander à l'intégrer et toutes les informations vous seront fournies.

- Citons aussi le profil de Delphine Verron. La jeune femme a posté une liste de personnes ou associations à contacter pour soutenir concrètement les migrants.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir Croix-Rouge française !

Je découvre toutes
ses actualités

Close