Ensemble, avec Ulule, contre la Maladie de Charcot !

Par Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM), le 06 mars 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

La démarche n’est pas banale dans le monde de la recherche. L’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) veut financer un poste d’Ingénieur de Recherche Clinique pour lutter contre la Maladie de Charcot, grâce à la plateforme de crowdfunding Ulule.

Créé en 2010, l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM), fondation reconnue d’utilité publique, travaille sur tous les accidents et maladies neurodégénératives (Alzheimer, Maladie de Charcot, dépression, tocs…), qui touchent aujourd’hui une personne sur huit en Europe. Signe particulier : l’ICM combine recherche fondamentale, clinique et industrielle.

L’ICM Limousin, spécialiste de la Maladie de Charcot

Depuis septembre 2015, l’ICM, présent en région, mène un projet de recherche collaborative avec l’Université et le CHU de Limoges, qui accueille un spécialiste renommé de la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA), mieux connue sous le nom de Maladie de Charcot : le Professeur Philippe Couratier.

Un des projets retenus concerne l’hypermétabolisme, caractéristique de la Maladie de Charcot. « Concrètement, ce phénomène se traduit par une augmentation des besoins énergétiques du patient, explique Jordan Longueville, chargé de mission à l’ICM Limousin, alors même que sa masse musculaire diminue, causant une grave perte de poids et un manque énergétique croissant. Nous pensons qu’il est possible d’endiguer la progression de la maladie, en offrant un cadre nutritionnel adéquat. C’est en tout cas une des hypothèses de recherche que nous cherchons à valider.

Les équipes ont identifié un besoin clé pour pouvoir passer de la recherche clinique à la recherche fondamentale : créer un poste d’Ingénieur de Recherche Clinique, qui sera chargé de récolter les données, les valider, les vérifier et les transmettre à un biostatisticien qui les analysera.

La campagne sur Ulule

Comment financer un tel poste, qui coûte entre 30 000 et 40 000 euros ? L’ICM s’est lancé dans une aventure sans précédent : le financement participatif. « Ce choix répond à un double objectif, détaille Jordan Longueville. Il permet d’abord de modéliser un nouveau mode de financement. C’est un projet pilote que nous renouvellerons sûrement d’ici la fin de l’année, au vu du succès qu’il rencontre ! » 

« Le crowdfunding est aussi un moyen de créer un pont de communication, et d’être visible sur les réseaux sociaux, complète le chargé de mission. Cette communauté n’existait pas de fait et c’est une vraie satisfaction pour nous de voir une telle mobilisation. »

Depuis le lancement de la campagne, le 8 février, plus de 16 000 euros ont déjà été financés. « A 20 000 €, on aura déjà récolté la moitié de la somme nécessaire ! » Vous avez jusqu’au 7 mars pour contribuer à la campagne et parler autour de vous de ce beau projet pour faire avancer la recherche.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à faire du web le plus bel endroit de la Terre

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) !

Je découvre toutes
ses actualités

Close