En France, le cancer se guérit mieux !

Par l'équipe Oneheart, le 04 février 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

C’est la journée mondiale de lutte contre le cancer et l’espérance de survie augmente en France. Une bonne nouvelle qui en appelle d’autres !

Le 4 février, c’est la journée mondiale de lutte contre le cancer. A cette occasion, une étude vient de montrer que l’espérance de vie a augmenté fortement depuis une quinzaine d’années.

Avant de passer aux bonnes nouvelles, un petit rappel des faits. En 2012, le cancer a touché en France plus de 355 000 personnes (200 000 hommes et 155 000 femmes). Dans la même période, il est à l’origine de près de 148 000 décès.

On estime que le cancer menace un homme sur deux et une femme sur trois au cours de sa vie. Cette maladie, omniprésente, est devenue une obsession de notre société. Dans ce climat anxiogène, il y a toutefois des raisons de retrouver le sourire.

La survie s’améliore en France

Un rapport rendu public le 2 février 2016, réalisé par l’Institut de veille sanitaire  (InVS), le réseau Francim des registres des cancers, l’Institut national du cancer (INCa) et les Hôpitaux de Lyon, démontre que la survie des malades atteints par un cancer augmente fortement en France. L’étude compare la survie à cinq ans de malades atteints de cancers diagnostiqués au cours de la période 1989-1993, et de ceux diagnostiqués entre 2005 et 2010.

Tout d’abord, les cancers de la prostate avaient une survie à cinq ans de 72 %, elle est aujourd’hui de 94 %, soit une amélioration de 22 %. A l’heure actuelle, ce cancer se soigne donc de mieux en mieux et s’approche des 100 % de guérison.

En raison de la réduction de la mortalité lors de l’opération chirurgicale et les progrès des prises en charge. La survie au cancer du colon-rectum est passée de 54 à 63 %.

Concernant les cancers du sein, nous avons fait de gros progrès thérapeutiques. Couplés à un dépistage plus précoce, la survie est passée de 80 à 87 %. Il est important de préciser que du fait de sa fréquence, il reste encore la première cause de décès par cancer chez la femme.

Seul point noir, le cancer du poumon. Alors qu’il est le quatrième cancer le plus fréquent, il est la première cause de mortalité par cancer chez l’homme et la deuxième chez la femme. La survie a « seulement » progressée de 4 point pour passer de 13 à 17 %.

Cependant, même guéris, les personnes touchées par un cancer restent stigmatisées. Certaines associations luttent pour leur redonner le droit à une vie normale.

Assurose, l’assurance de prêt pour les femmes atteintes du cancer du sein

Avoir été atteint du cancer et en être guéri, ne devrait pas être un obstacle dans la vie. Une guérison appelle de nouveaux projets. Malheureusement, il est très difficile, si ce n’est impossible, pour un ancien malade d’obtenir un prêt. Le coût de l’assurance est exorbitant, rendant les conditions de remboursement intenables.

Life Is Rose est partie de ce constat pour créer son Assurose, une assurance pour les personnes atteintes par un cancer du sein. L’association fondée pour lutter contre la précarité sociale générée par le cancer, a créé un contrat sur-mesure pour les malades. Elle a déjà permis à une femme de devenir propriétaire de son appartement et espère pouvoir ouvrir son assurance aux autres types de cancer. Pour demander des informations complémentaires, cliquez sur le lien en bas de page.

Guérir c’est formidable, ne pas tomber malade, c’est encore mieux

Des études épidémiologiques estiment que 40 à 50 % des cancers pourraient être évités si les gens changeaient leurs habitudes de vie, en arrêtant de fumer, par exemple.

Passez au crible votre mode de vie, faites le test en ligne (lien en bas de page) et améliorez ce qui peut l’être pour réduire les risques.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à combattre la maladie

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close