Elle crée un cendrier à base de champignons capable d’absorber les mégots

Par l'équipe Oneheart, le 31 juillet 2019
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Chaque année, ils sont 30 milliards à finir dans la nature en France. On le sait, les mégots polluent et sont nocifs pour la santé de l’Homme et pour les écosystèmes marins. Audrey Speyer a peut-être trouvé la solution miracle !


Le mégot de cigarette, véritable fléau environnemental


Fabriqué à partir d’acétate de cellulose, une matière plastique obtenue à partir de cellulose, le mégot est composé de milliers de substances toxiques nocives pour l’Homme et l’environnement. Une fois jeté par terre, le mégot se retrouve dans les mers et les océans et vient perturber les écosystèmes marins. Il met des milliers d’années à se dégrader et peut polluer à lui seul 500 litres d’eau.

 

mégots


Un « cendrier vivant » faisant disparaître les mégots


Pour lutter contre la pollution des mégots de cigarette, Audrey Speyer, une jeune designeuse française installée à Bruxelles, aurait trouvé la solution miracle ! Depuis quelques mois, elle travaille sur l’élaboration d’un cendrier révolutionnaire, une sorte de « mange mégots ».


Depuis 3 ans, sa start-up PuriFungi, engagée entre la recherche scientifique, l’engagement écologique et la résilience citoyenne, s’intéresse aux champignons et particulièrement à leur processus de digestion. Leurs expériences démontrent que les propriétés enzymatiques des champignons participent à la dépollution.


En 2016, Audrey Speyer expliquait au magazine Sciences et avenir les bienfaits des champignons :  « Les champignons sont d’excellents organismes dépollueurs dont les enzymes peuvent détruire de nombreux composés toxiques ».


C’est alors qu’est venue l’idée de créer un cendrier en champignons capable de digérer les composants chimiques des cigarettes.


Comment le cendrier en champignons fait-il disparaître les mégots ?


La litière du cendrier est composée de paille, de copeaux, de bois et de carton qui favorisent la culture du champignon. Au bout de deux semaines, la racine du champignon, le mycélium, se développe et engloutit les mégots. Et au bout de deux mois, les résidus restants peuvent être utilisés en tant que briques de construction ou comme substituts au plastique.

Baptisé « MYcelial Ashtrays », le « cendrier vivant » conçu par Audrey Speyer, a été lauréat du premier prix « Bootcamp du MoveUp Festival » durant le Dour Festival en juillet. La solution sera testée au festival du Cabaret Vert du 22 au 25 août à Charleville-Mézières dans les Ardennes.

 

Mycelial ashtrays

Crédit photo : PuriFungi

En attendant de découvrir cette étonnante innovation, nous vous invitons, si vous fumez, pensez à faire attention de bien jeter vos mégots à la poubelle. Voici quelques solutions qui pourraient vous inspirer !

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close