Don de moelle osseuse : un appel aux hommes de moins de 40 ans

Par l'équipe Oneheart, le 13 mars 2017

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

L’Agence de la biomédecine lance un appel aux hommes, de préférence de moins de 40 ans, pour devenir donneurs de moelle osseuse. Un geste simple, quasi indolore et qui peut sauver des vies.

L'Agence de la biomédecine lance un appel. Elle recrute des hommes jeunes pour le don de moelle osseuse. Une nécessité pour rééquilibrer le registre et guérir davantage de patients atteints de graves maladies du sang, comme la leucémie.

Et pour cause. À ce jour, le registre français des donneurs de moelle osseuse recense 35 % de donneurs masculins. Un chiffre insuffisant pour les médecins greffeurs. Pourquoi ? Car les cellules de moelle osseuse prélevées chez des hommes, a fortiori chez ceux de moins de 40 ans, sont mieux tolérés par les patients et offrent de meilleures chances de succès, explique l’agence. Cette différence s’explique par l’absence des anticorps naturellement développés par les femmes pendant la grossesse, qui complique la bonne tolérance de la greffe.

Une campagne de sensibilisation

Pour encourager les jeunes hommes à s'inscrire comme donneurs, l'agence lance donc une campagne , du 13 au 19 mars, sur les radio nationales et locales, sur les réseaux sociaux mais aussi sur le terrain avec une tournée en bus dans 12 villes françaises. 

Si les hommes sont particulièrement recherchés, l'Agence espère également diversifier les origines géographiques des nouvelles personnes inscrites. Et encourage également les jeunes femmes à poursuivre leur mobilisation, "les médecins privilégiant toujours la compatibilité la plus élevée, qu’il s’agisse d’une femme ou d’un homme." 

Sauver des vies

En somme, les chances de trouver un donneur compatible étant très rare, 1 chance sur 1 million, chaque nouveau donneur inscrit compte !

De plus, donner sa moelle osseuse peut sauver des vies. La greffe de moelle osseuse permet en effet de traiter 80% des maladies graves du sang, comme les leucémies.  

Un prélèvement simple et quasi indolore

Trois fois sur quatre, le don de cellules de moelle osseuse se fait par un prélèvement sanguin particulier appelé cytaphérèse. Le reste des prélèvements relève d’une procédure chirurgicale simple au niveau de l’os postérieur du bassin. 

"Ce n’est pas si douloureux, ni risqué !", tient à rappeler l'Agence. "Une gêne peut être ressentie après le prélèvement dans l’os du bassin. Elle disparaît très rapidement."

Pour devenir donneur de moelle osseuse, il y a trois conditions :

- Etre en parfaite santé ;

- être âgé de 18 à 50 ans ;

- répondre à un entretien médical et effectuer une prise de sang lors de l’inscription définitive. 

Pour s’informer, se préinscrire ou connaître les évènements en région : dondemoelleosseuse.fr 

Photo : capture Youtube de la vidéo de campagne. 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à combattre la maladie

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close