Des scientifiques chinois ont développé un riz qui pousse dans l'eau de mer !

Par l'équipe Oneheart, le 19 juillet 2018
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Par Sahba,

Les conséquences du réchauffement climatique se manifestent chaque jour un peu plus. L’une d’entre elles est la montée du niveau des mers. Dans le pire des cas, si toute la glace du Groenland fondait, le niveau global des océans monterait de 7 mètres. Mais dans le meilleur des cas, si nous arrivons à maîtriser les pollutions, la montée des eaux n'atteindra que 0,55 mètre à la fin du siècle. Cependant, la montée des eaux rime avec la destruction de la riziculture puisque celle-ci a besoin de l'eau douce pour sa culture.

Dans cette optique, les chercheurs chinois ont tout de même développé un riz capable de résister à l’eau de mer.

 


Un riz qui résiste à l’eau de mer, vraiment ?


Le riz est l’un des principaux aliments consommés dans le monde. Ainsi, la survie de plus de la moitié de la population mondiale dépend de cette céréale. Mais il sera difficile de répondre à cette demande si l’eau douce devient rarissime et se mélange avec l’eau de mer. C’est ici que le réchauffement climatique intervient :

  • si le niveau d’eau monte de 1,20m, plus de 300 millions d’hectares de terres pourront être noyées.

Ainsi, un scientifique chinois, Yuan Longping, s’est tourné vers une nouvelle solution de production. Celui-ci est sur le point de mettre au point une nouvelle souche de riz à haut rendement qui peut pousser dans l’eau salée.

 

 

Le riz scientifique ?

Le processus normal pour faire pousser du riz consiste à noyer les graines dans l’eau douce et éviter que ces graines ne soient touchées par le sel. Ce dernier perturbe le processus d’absorption d’eau des plantes puisqu’il empêche la bonne photosynthèse et rend difficile la respiration des tiges. Ainsi, en plus de ralentir la croissance des plantes, le sel les détruit petit à petit.

Pour changer ce phénomène et pour continuer ses recherches, Yuan Longping, a planté 200 souches de riz différentes tolérantes à l’eau salée dans le centre de recherche et de développement sur le riz à Qingdao Saline-Alkali, sur la côte Est, entre Pékin et Shangai. Selon les résultats publiés par l’agence de presse chinoise Xinhua, ces plantations ont rapporté 8 030 livres de riz par acre. Ce rendement est bien meilleur que celui des cultivateurs américains qui ne récoltent qu’entre  7 200 et 7600 livres par acre et par an alors qu'ils utilisent de l'eau douce.

Cependant, ce qui pose problème, c’est l’eau utilisée pour l'expérience  puisqu'elle n’est pas celle qui se trouve réellement en mer et sa concentration en sel est beaucoup plus faible que celle de l'eau marine.

Ainsi, il reste encore du temps avant que ce riz résiste vraiment à l’eau salée des mers !

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close