Des "gestes barrières climat" pour réduire notre empreinte écologique

Par l'équipe Oneheart, le 24 juin 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Le confinement a permis de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre (GES), mais de façon temporaire. Pour atteindre les objectifs de neutralité carbone fixés par la loi, il faudrait, chaque année, adopter une période d'arrêt des activités mondiales, similaire à celle du Covid-19. En attendant des actions de la part des gouvernements, le Collège des Directeurs du Développement Durable (C3D) a lancé l’idée de "gestes barrières climat".


Des "gestes barrières climat" pour sauver des vies 


Depuis le début de la pandémie, les Français ont appris à appliquer les gestes barrières pour limiter la propagation du coronavirus et ainsi sauver des vies. Sur le même modèle, le Collège des Directeurs du Développement Durable a lancé l’idée de 8 "gestes barrières climat" pour protéger les autres et sauver des vies, en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre. 


Ces gestes barrières climat sont basés sur des recommandations scientifiques du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat). « Ils sont conçus pour être simples, génériques, universels et pertinents. » précise le C3D. Certains sont destinés aux entreprises et d'autres aux citoyens. Voici quelques exemples des gestes climatiques citoyens : "manger de la viande occasionnellement", "résister aux achats compulsifs et préférer le réemploi au recyclable ou au jetable", ou encore "renoncer autant que possible à l’avion".

©cddd.fr

 

Des gestes qui s’appliquent aussi bien aux citoyens qu’aux entreprises


« Sans mobilisation générale et immédiate des populations et des entreprises il est désormais illusoire d’espérer contenir le réchauffement climatique dans des limites qui permettraient de préserver la Vie, c’est-à-dire la vie des humains sur l’ensemble des territoires. » alerte l’association C3D. 

 

Les entreprises ont cependant un plus grand rôle à jouer dans la réduction des émissions de GES. En effet, selon l’association, les changements de comportements citoyens pèsent pour seulement 25 % des émissions totales d'un pays, l’énorme part restante correspondant aux émissions des entreprises. Ces dernières ont donc des gestes barrières climat bien à elles telles qu'"établir une stratégie climat compatible avec l’accord de Paris (+ 1.5°)" ou bien "choisir des fournisseurs qui proposent des produits ou services bas carbone et accompagner sa chaîne de valeur".

©cddd.fr

 

Par Chloé Sappia

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à combattre la maladie

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close