Débordé par la demande des sans-abri, le Samu Social appelle à l'aide

Par Samu Social de Paris, le 30 décembre 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Le Samu social de Paris a besoin d'aide. Il n'a pas assez de places pour accueillir tous les SDF qui appellent le 115. 

Les températures ont sérieusement chuté cette semaine à Paris, jusqu'à -3° ce jeudi matin. Exposés à ce grand froid, les sans-abri sont de plus en plus nombreux à appeler le 115, espérant obtenir une place dans un hébergement d'urgence. Mais, faute de places, le Samu social se trouve dans l'impossibilité de tous les accueillir. 650 personnes n'ont pu être prises en charge la nuit dernière. Parmi elles, pas moins de 200 enfants, alerte Eric Pliez, le président du Samu social de Paris, sur le site de France Bleu.

Appel à la solidarité des bailleurs

Il attend avec impatience les places d'hébergement supplémentaires promises dans le cadre du plan hivernal en Ile-de-France : "On parle de mille places sur Paris mais aujourd'hui, dans les faits, 200 places de plus sont réellement ouvertes. 300 autres doivent ouvrir prochainement et le reste sera mis en place progressivement jusqu'à la fin janvier mais comme vous le savez, le froid, on ne choisit pas quand il arrive".

La Mairie de Paris a prévu de présenter son dispositif hivernal ce vendredi avec la préfecture de région. Le président du Samu social en appelle aussi "à la solidarité des bailleurs, notamment des grands institutionnels" pour mettre à disposition ds bâtiments vides, "des bâtiments qui dorment parfois plusieurs années avant des travaux".

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir Samu Social de Paris !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points
Close