Crumbler, la machine qui broie du pain pour faire de la farine

Par l'équipe Oneheart, le 08 novembre 2018
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Chaque jour des quantités astronomiques de pain sont jetées, même la redistribution aux plus démunis ne suffit pas à écouler ces invendus. D’où la formidable invention du Crumbler, machine qui transforme le pain dur ou mou en farine pour être réutilisée dans la fabrication de pains ou de pâtisseries. A découvrir en partenariat avec Le Figaro Demain


Un projet né du constat terrible du gaspillage alimentaire

C’est la formidable idée de Franck Wallet, ingénieur urbaniste de formation et de profession mais aussi bénévole aux Restos du coeur où il a constaté que le pain ne pouvait être redistribué car il était trop dur. Il était donc jeté. Il a voulu faire quelque chose pour éviter ce gaspillage alimentaire.

 

Déjà plusieurs boulangers et particuliers séduits et convaincus

Franck Wallet a donc mis au point et développé une machine pour transformer ce pain « perdu » en farine. C’est le Crumbler. Cette machine coûte environ 2000 € mais elle devient vite rentable. C’est le constat qu’a fait l’un des 6 heureux boulangers parisiens à avoir eu la chance de tester pendant quelques mois la machine mise à disposition gratuitement par la Mairie de Paris et qui a maintenant décidé d’en acheter une.

Aujourd’hui une vingtaine de machines sont installées dans plusieurs villes de France (Paris, Toulouse, Bordeaux) chez des boulangers convaincus dont la liste est consultable sur le site grand public « recettes évadées ». Découvrez en video Sébastien Hayertz de la boulangerie Raphaelle à Paris au pied de Montmartre qui nous en décrit les avantages.


Démocratiser le concept de réutilisation du pain

Sur ce même site, sont données des recettes et des idées à destination des particuliers pour transformer leurs vieux croûtons. Des ateliers peuvent aussi être organisés dans des écoles en envoyant un mail via le site.  « Je ne me considère pas comme uniquement un vendeur de machines, mon projet est global! » nous indique Franck, enthousiaste, « Mon objectif est de démocratiser le concept de transformation du pain en farine! »

Avec un potentiel de 30 000 boulangers en France, la restauration collective et les boulangeries d’hypermarchés, le potentiel de développement de ces machines reste cependant considérable !

Découvrez l'article du Figaro Demain pour en savoir plus.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à combattre la maladie

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close