Coronavirus : Les colonies de vacances auront-elles lieu cet été ?

Par l'équipe Oneheart, le 26 mai 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Alors que la France sort tout juste de son confinement et que les activités reprennent, les Français pensent déjà aux vacances d'été. Malgré une saison estivale incertaine, les organisateurs de colonies de vacances prévoient déjà des séjours sans même savoir s'ils auront effectivement lieu. Si tel était le cas, beaucoup d'enfants issus de familles précaires n'iraient pas en vacances cette année.

 

 

En 2020, les enfants pourraient ne pas partir en colonies de vacances 

La crise sanitaire du Covid-19 aura fortement affecté le secteur des voyages linguistiques et pédagogiques. En effet depuis l'apparition de l'épidémie sur le territoire, les voyages scolaires ont été annulés, les séjours des vacances de Pâques déprogrammés et il en va de même pour les colonies. Cependant, les associations qui s'occupent d'organiser les séjours de vacances planifient d'ores et déjà la saison pour être prêtes le jour J, sans même avoir de visibilité et les organisateurs doivent faire face à plusieurs contraintes (logistiques, économiques, et sanitaires).

Même si des zones d'ombre subsitent, certains pensent que les enfants pourront quand même partir en colo cet été. C'est le cas d'Antoine Bretin, administrateur de l’Union nationale des organisations de séjours éducatifs linguistiques et formations en langues (Unosel), qui déclarait à Franceinfo : « Nous pensons que c’est possible d’organiser des colonies de vacances cet été », tout en s'interrogeant sur la possibilité d'allier distanciation physique et colonie de vacances.

Il n'est pas certain que les parents, encore sceptiques à cause du contexte sanitaire et qui redoutent une seconde vague de l'épidémie, inscrivent leurs enfants en colonie de vacances cet été. Si toutefois elles devaient être annulées, cela serait un désastre pour les enfants dont les familles ne disposent pas de moyens suffisants pour leur offrir des vacances, sans compter les répercussions économiques pour les organismes et associations qui organisent ces séjours. 

 

 

Les colonies de vacances, un dispositif utile pour les familles les plus démunies 

Chaque année en France, près de 3 millions d'enfants sont privés de vacances, car parfois coûteuses, les vacances sont considérées comme un luxe pour certaines familles.

Pour continuer de partir en vacances, les Français sont alors forcés de changer leurs habitudes : partir moins loin, moins longtemps, ou dans des structures différentes. Depuis plusieurs années, des associations, à l'instar du Secours Populaire, proposent aux parents d'inscrire leurs enfants, en colonies de vacances, un moyen pour eux de ne pas avoir à dépenser beaucoup d'argent, tout en bénéficiant du volet social et éducatif des colonies de vacances. Ainsi, grâce à ces dispositifs solidaires, près d'1 million d'enfants et d'adolescents partent en vacances chaque année. 

Le 14 mai, le Premier ministre Edouard Philippe lancait une concertation pour définir « un plan plus particulièrement consacré au tourisme social pour faire en sorte que tous ceux qui ont vécu, dans les conditions parfois les plus dures, le confinement, puissent avoir un accès plus facile à des déplacements, des voyages, des opérations de tourisme social ». Le mouvement ATD Quart Monde, qui lutte contre la misère, a réagi et demande à participer à cette dernière. Elle a pour cela, publié 10 préconisations incluant par exemple « le déploiement d'une campagne de sensibilisation au droit aux vacances et aux loisirs envers et avec les jeunes les plus vulnérables ».

Pour rappel, les colonies de vacances sont financées à 90% par l'Etat et les collectivités fournissent des aides financières (chèques vacances notamment) aux parents afin qu'ils puissent offrir des vacances à leurs enfants. Elles se déclinent par thèmes et offrent un large choix de destinations et d’activités pour des séjours à durées variables. 

 

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rajeunir le domaine de la lutte

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close