Coronavirus : à 9 ans, ce jeune Kényan invente une machine pour se laver les mains

Par l'équipe Oneheart, le 19 mai 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Alors que le continent africain est lui aussi touché par la pandémie de Coronavirus, Steve Wamukota, un jeune écolier kényan âgé de 9 ans, a inventé une machine pour se laver les mains. Une machine ingénieuse qui respecte les gestes barrières tout en évitant la propagation de germes. 

 

Une machine pour se laver les mains qui fonctionne uniquement avec les pieds 

C'est en regardant un programme éducatif que l'idée de la machine pour se laver les mains est venue à l'esprit du petit Steve Wamukota, un écolier vivant au Kenya. "J'ai vu à la télévision comment assembler des autos miniatures, alors j'ai dit à mon père qu'on pourrait faire pareil mais pour le lavage des mains" explique le jeune garçon à l'AFP.

Du haut de ses 9 ans, il a eu l'idée de créer une machine qui ne fonctionne uniquement avec des pédales, une pour activer le distributeur de savon et l'autre pour faire basculer le bidon d'eau et ainsi rincer ses mains. 

 

 

L'Afrique épargnée par l'épidémie de Coronavirus  

Si tous les scénarios présageaient une catastrophe sanitaire en Afrique, il semblerait que la vague épidémique ait dans une certaine mesure épargné le continent. En effet, le dernier bilan, datant du 13 mai, relatait un peu plus de 69 500 cas pour 2 400 décès, très loin des 150 000 décès européens ou des 80 000 morts américains.

Même si la propagation du virus a été limitée, certains états africains ont quand même opté pour le confinement. Les pays qui ont été sous cloche pendant quelques semaines devraient sortir de leur confinement dans quelques jours. 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rajeunir le domaine de la lutte

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close