Cop 22 : que peut faire la France pour ralentir le réchauffement climatique ?

Par Oxfam France, le 08 novembre 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

La conférence des Nations unies sur le climat, dite COP 22, s'est ouverte à Marrakech lundi 7 novembre. Enjeu : se mettre d'accord sur les règles d'application de l'accord de Paris. Lequel est entré en vigueur vendredi 4 novembre. Soit moins de 11 mois après son adoption à la COP21, bien avant ce qu'avait prévu les experts. 

Objectif : trouver les moyens de limiter le réchauffement climatique

Ne crions pas victoire trop vite ! Reste le plus difficile : mettre en oeuvre l'objectif principal de l'accord, qui est de limiter le réchauffement en-dessous de 2°C, et si possible 1,5°C. Et ce n'est pas gagné. Si rien ne change, nous courons vers un réchauffement supérieur à 3°C par rapport à la période préindustrielle. Avec toutes les conséquences désastreuses sur la planète que ça comporte. 

Pendant cette Cop 22, "il faudra donc que les États visent rapidement plus haut", appelle le Réseau action climat. Un réseau d'associations françaises impliquées dans la lutte contre les changements climatiques : Oxfam France, Surfrider, France Nature environnement, WWF, Les Amis de la Terre, Green Peace et la Fondation Nicolas Hulot.

Ce collectif ne se contente pas d'alarmer. Il propose des engagements concrets au gouvernement français.

Quelques actions concrètes à mener en France

- Réduire le recours au nucléaire. Le collectif demande au gouvernement de "respecter la loi de transition énergétique" et, donc, "de réduire la part du nucléaire à 50 % de la production d’électricité en 2025". Ce qui permettrait de "laisser la place à la montée en puissance des renouvelables. De nombreux territoires se sont déjà engagés dans une démarche vers le 100 % énergies renouvelables".

- Donner plus de moyens pour la rénovation énergétique des bâtiments. Notamment en simplifiant les mécanismes de financement pour les ménages.

- Transformer notre agriculture et notre alimentation. En France, notre modèle agricole et alimentaire est responsable d’un tiers de nos émissions de gaz à effet de serre sur le territoire. Il faudrait donc favoriser une “réduction des protéines d’origine animale au profit des protéines végétales”. Et "soutenir prioritairairement les agricultures paysannes et les pratiques agroécologiques"

- Intensifier la solidarité internationale. Un enjeu cruciale pour "mettre en marche l’action climatique dans les pays les plus pauvres et protéger les populations des impacts de la crise climatique". Pour cela, la France " doit se mobiliser au niveau européen, pour affecter la majorité de la taxe européenne sur les transactions financières à la solidarité internationale".

- Lancer un plan de sortie des énergies fossiles à horizon 2050.

​- Exiger la fermeture des centrales à charbon en France et dans le monde.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir Oxfam France !

Je découvre toutes
ses actualités

Close