Après le Défibrillateur Automatisé Externe, voici la Aid One Cover

Par Staying Alive, le 24 août 2016

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Mardi 23 août au matin, un homme de cinquante ans a été victime d'une crise cardiaque dans le métro parisien à la station Duroc.

Foudroyé par une crise cardiaque, un passager du métro parisien âgé d'une cinquantaine d'années, a subi une opération du cœur sur le quai de la station Duroc mardi 23 août au matin. L'homme a ensuite été transféré dans un hôpital et au lendemain de cette opération exceptionnelle, ses jours ne sont plus en danger.

 

Selon l'Organisme Mondial de la Santé, les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde : « Il meurt chaque année plus de personnes en raison de maladies cardio-vasculaires que de toute autre cause. En France, une personne décède toutes les 11 minutes d’un arrêt cardiaque, environ 50.000 décès sont à déplorer tous les ans. ». Notre taux de survie à la suite d’un malaise cardiaque est l’un des plus faibles des pays développés : 4% contre environ 40% aux États-Unis ou en Allemagne où le défibrillateur automatique s’est largement répandu.

Le décret du 4 mai 2007 a permis à tous citoyens français d'utiliser un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE), réservé auparavant exclusivement aux médecins. En 2008, Humanis lançait une campagne « Ensemble sauvons des vies », visant à réduire les morts subites d'origine cardiaque, et accroitre de 30% les chances d'être sauvé grâce à l'implantation de défibrillateurs automatisés externes (DAE) dans des lieux publics tels que les mairies, les parcs ou encore les écoles. En 2015, on en compte en France plus de 90.000.

 

Une application qui géolocalise les DAE

Selon la Fédération française de sauvetage et de secourisme, seuls 20% des français sont formés aux gestes de premiers secours. Loin derrière la Norvège ou l'Allemagne où leurs citoyens sont plus de 85% à les connaître.

Produit par la start-up AEDMAP en novembre 2010, l'application mobile Staying Alive (« restez vivant » en français) recense les défibrillateurs dans le monde via la géolocalisation, permet facilement d'en signaler de nouveaux et donne des conseils de premiers secours. Disponible en 18 langues, elle a déjà référencé plus de 70.000 appareils en France.

Les personnes ayant été formées aux gestes de premiers secours ou détentrices du diplôme de formation PSC 1 (Prévention et Secours Civiques de niveau 1) peuvent le signaler sur l'application et devenir de « Bon Samaritains ». Si un arrêt cardiaque est signalé par les services d'urgence, le navigateur localise les « Bon Samaritains » et les alerte en leur précisant le lieu et le lien vers le défibrillateur le plus proche.

Dans un communiqué de presse, AEDMAP a précisé que sur 50.000 décès par an, dus à un arrêt cardiaque, 81% se produisent sous les yeux d'un témoin, le plus souvent impuissant, « Le taux de survie est passé de 2,3% à 7% entre 2008 et 2015. Une hausse due à un meilleur équipement de défibrillateurs : leur nombre est passé de 5.000 à 90.000 en l'espace de 7 ans. ».

 

Une couverture d'aide aux premiers secours

Une start-up finlandaise va plus loin, créant un outil un peu spécial, l'Aid One Cover, une couverture compacte et intuitive qui aide quiconque se trouvant en situation d’urgence à prodiguer les premiers secours. Grâce à des schémas et à des courtes notices sur le recto (vert) et le verso (rouge) de la couverture, elle assiste le secouriste amateur dans les gestes les plus élémentaires. Il peut ainsi positionner la victime en PLS (Position Latérale de Sécurité) ou procéder à une réanimation cardio-pulmonaire. Il s'agit d'un mode d'emploi à taille humaine facilitant la tâche du secouriste qui dans l'urgence et sans connaissances doit intervenir pour sauver une vie. Une initiative que One Heart valide à 100 % !

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir Staying Alive !

Je découvre toutes
ses actualités

Close