Allemagne : Vers la fin de la pollution lumineuse pour préserver les insectes ?

Par l'équipe Oneheart, le 07 août 2020
  • 0 points d’impact

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Le gouvernement allemand s'apprête à présenter une loi visant à interdire la pollution lumineuse et limiter les utilisations de pesticides afin de préserver les insectes. Pour les associations environnementales, les mesures sont insuffisantes.


Une limitation de l’utilisation des projecteurs lumineux 


Le projet de loi a été présenté mercredi 5 août par la ministre de l’Environnement, Svenja Schulze. Il est l’aboutissement d’un ensemble de mesures présentées par le gouvernement allemand mi-septembre en faveur du bien-être animal et de l’information des consommateurs. 


Dans le cadre de cette loi, l’utilisation des puissants projecteurs lumineux extérieurs (skytracer) – utilisés généralement pour signaler de loin le lieu d’une activité, comme par exemple une discothèque – sera limitée. Cette source de pollution lumineuse représente un réel danger pour les insectes car elle affecte les comportements migratoires, altère leur physiologie et peut même détruire des colonies de reproduction selon de récentes études. Ces projecteurs seront donc interdits durant les principales périodes de migration des oiseaux au printemps et en automne, à savoir du 1er février au 30 mai et du 15 juillet au 15 décembre, du coucher au lever du soleil. 


En plus de ces projecteurs, l’éclairage public devrait également être réduit afin de limiter le plus possible ses conséquences sur la faune et la flore. Enfin, dans les réserves naturelles, les nouveaux lampadaires, l’éclairage des chemins et les panneaux d’affichage lumineux ne seront autorisés que dans les zones sans construction et seulement à titre exceptionnel.


Des herbicides limités mais toujours autorisés


Toujours pour protéger nos amies les petites bêtes, les herbicides ne pourront plus également être utilisés à moins de 10 mètres d’une grande masse d’eau, une distance réduite à cinq mètres si le cours d’eau est recouvert en permanence de végétation. Quelques herbicides devraient également être bannis des réserves naturelles et des parcs nationaux. Si ces mesures sont une première bonne nouvelle pour les insectes, elles ne sont pas suffisantes selon les associations de défense de l’environnement : « Protéger les insectes sans réduire l’utilisation des pesticides dans le domaine agricole est insuffisant » a ainsi critiqué l’ONG NABU (Nature and Biodiversity Conservation Union). Pour BUND (Union pour l’environnement et la protection de la nature en Allemagne), il s’agit « d’un premier pas mais loin d’être suffisant »

 

L’Allemagne souhaite bannir le glyphosate (herbicide le plus utilisé dans le monde), mais seulement à partir de 2023. Une date bien trop tardive pour les associations écologistes. Le produit chimique, en plus de perturber les écosystèmes, est classé "cancérogène probable" par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) depuis mars 2015. En Europe, l’utilisation du glyphosate est autorisée jusqu’au 15 décembre 2022, suite à son renouvellement pour une durée de cinq ans réalisé fin 2017. D’ici là, il doit faire l’objet d’une évaluation en vue d’un éventuel renouvellement. 

 


Par Chloé Sappia

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à protéger les vivants à plumes, à poils ou à écailles

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close