A vos CV, ces métiers de l'ESS vont recruter en masse !

Par l'équipe Oneheart, le 01 mai 2017

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Travailler dans le secteur de l'économie sociale et solidaire vous branche ? Foncez ! De nombreux métiers vont recruter pour pallier les départs massifs à la retraite. 

700.000 départs à la retraite d'ici 2025, et 112.000 dès 2017. Les secteurs de l'ESS vont avoir besoin de renouveler leurs effectifs. C'est le constat qui ressort de l'étude "Départs à le retraite et opportunités d'emploi dans l'économie sociale et solidaire", menée par le Conseil national des chambres régionales de l'économie sociale et solidaire (CNCRESS) et publiée fin 2016.

Evidemment, "départ à la retraite ne veut pas dire obligatoirement remplacement du poste, ni recrutement externe", précise Arnaud Matarin, responsable de l’Observatoire national de l’ESS, au CNCRESS. Mais "d'après notre enquête, environ 40 % des départs seront remplacés par des recrutements externes". Ce qui représente déjà un nombre intéressant d'opportunités pour les jeunes, mais aussi pour les salariés en reconversion professionnelle, et pour les publics éloignés de l’emploi.

Quels sont les secteurs où les départs sont les plus nombreux ? Le CNCRESS en distingue quatre.

1. L'action sociale

Il s'agit du premier secteur de l’ESS en volume d’emplois, avec 2,3 millions de salariés dans plus de 20. 000 établissements, et "représente le plus gros potentiel de départs en retraite, avec plus de 40.000 postes libérés dès 2017 et 287.000 d’ici 2025", annonce l'étude. Les trois-quarts des travailleurs sociaux relèvent du secteur associatif. 

L’aide à domicile est le domaine qui comptera le plus de départs : près de 40% des salariés ont plus de 50 ans. De nombreuses opportunités d'emplois et de formations vont s'ouvrir aux jeunes. Ce métier est toutefois "confronté à des problématiques récurrentes de recrutement", rappelle Arnaud Matarin. En cause : "Il s'exerce souvent dans des territoires peu attractifs et sur des postes à temps partiels."

Autres métiers de l'action sociale à surveiller : cadre de l'action de socio-éducative (exemple : responsable de services sociaux, éducatifs ; directeur de centre social, directeur de foyer, directeur de maison de retraite...) ; ouvrier qualifié du bâtiment et des travaux publics, éducateur spécialisé, etc.

2. L'enseignement 

D'après l'étude : "Plus de 21.000 postes seront potentiellement libérés dès 2017 et près de 120.000 d’ici 2025, notamment dans la formation (36% des salariés ont plus de 50 ans) et l’enseignement primaire, secondaire et supérieur (34,2%)." En revanche, l’enseignement culturel et l’enseignement de disciplines sportives sont peu concernés.

Quels métiers pouvez-vous convoiter ? Personnel enseignant du secondaire et du supérieur, formateur, cadre spécialiste de la formation, agent de service des établissements d’enseignement...

3. La santé 

"Plus de 12.000 postes seront potentiellement libérés dès 2017 et 61.000 d’ici 2025. On retrouve dans ce secteur de nombreux établissements portés par les mutuelles et les fondations : hôpitaux, centres de santé, maisons de retraite, établissements de soins…", détaille le CNCRESS.

Des postes seront à pourvoir à la fois dans les métiers qualifiés et ceux qui demandent moins de formations : agent de services hospitaliers, médecin, infirmier, aide-soignant...

4. Les activités financières et d’assurances

Le CNCRESS estime à 9.000 le nombre de postes potentiellement libérés dès 2017 et 75.000 d’ici 2025. "On y retrouve de nombreuses mutuelles d’assurance et banques coopératives."

Quels métiers seront particulièrement touchés par ces départs ? Chef d’établissement et responsable de l’exploitation bancaire, technicien des opérations bancaires, cadre commercial de la banque, cadre des services techniques des assurances...

Et aussi... 

"Les autres départs à la retraite se concentrent sur des métiers transversaux à l’ESS, généralement des "fonctions supports" qui ne sont pas rattachés à un secteur en particulier", rapporte Arnaud Matarin. On les retrouve majoritairement dans les associations, mais aussi les mutuelles et les fondations.

Ce sont essentiellement des postes de cadres des services administratifs, de secrétaires, d'employés des services comptables ou financiers...

Et qu'en est-il des secteurs de l'énergie renouvelable, des économies vertes, des transports durables, des coopératives alimentaires ? "Tout le monde s'accorde à dire que ce sont des secteurs d'avenir, mais, pour l'instant, ils embauchent assez peu", constate Arnaud Matarin.

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close