A Dijon, des ruches sans récolte de miel pour sauver les abeilles

Par l'équipe Oneheart, le 28 juin 2017

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

Alors que la survie des abeilles est devenue un enjeu majeur, une start-up dijonnaise a imaginé des ruches entièrement dédiées au bien-être des butineuses...

En 2016, l'abeille était officiellement déclarée espèce en danger. Or, on sait à quel point sa survie est indispensable celle de la planète et à la nôtre. Sans ces butineuses, et leur rôle essentiel dans le processus de pollinisation, nous n'aurions plus de légumes, fruits et autres plantes à mettre dans nos assiettes. 

Face à cette menace, la start-up Habeetation a créé des ruches d'un genre nouveau, entièrement conçues pour favoriser le bien-être des abeilles et le développement de leur population. Leurs particularité première ? Pas une once de miel n'est prélevée pour la consommation de l'homme.

Conserver leurs réserves pour l'hiver 

"Si nous ne récoltons pas le miel, c'est pour leur laisser cette ressource qu'elles accumulent tout au long de la belle saison", une nourriture "saine", "énergétique",  et "plus adaptés à leur besoin pour passer l'hiver tranquillement", explique au micro de France Inter Marie Ségolène Clément, initiatrice du projet avec Pascaline Logeais et Benjamin Puill.

Autre particularité, ces ruches sont installées en plein coeur de la ville de Dijon. Les abeilles ne seraient-elles pas plus heureuses en pleine campagne ? Eh bien non ! "Les abeilles migrent naturellement vers la ville", note Marie Ségolène Clément, car aussi surprenant que cela puisse paraître, "il y a moins de pesticides", et "une nourriture plus abondante" grâce aux initiatives des municipalités et des particuliers pour fleurir les espaces urbains. 

A ce jour, Habeetation a mis en place deux ruches. Un début prometteur puisque près de 50 000 abeilles ont d’ores et déjà adopté ce nouveau refuge.

Le projet vous intéresse ? Que vous soyez, apiculteur, entrepreneur, particulier, vous pouvez participer à son développement en contactant l'équipe d'Habeetation 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à rendre sa grandeur à notre planète

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close