CJbVZFul S. a rejoint la communauté.

Accélérez, il reste des enfants à écraser !

Par l'équipe Oneheart, le 05 mars 2015

L'impact, Kezaco ?

Vos actions ont de l’impact, et, cumulées, elles ont le pouvoir de changer le monde.

A chaque fois que vous fermez le robinet en vous brossant les dents, que vous choisissez de prendre votre vélo plutôt que votre voiture parce qu’il fait beau, que vous relayez une pétition en ligne pour aider les victimes d’une catastrophe naturelle, vous contribuez, à votre échelle, à un monde meilleur.

Grâce à son compteur, OneHeart mesure l’impact de chacun.e des causes, événements, spots, actualités et acteurs qui se trouvent sur la plateforme : plus vous lisez, regardez, partagez, commentez les contenus sur OneHeart, plus vous augmentez leur impact en les diffusant autour de vous.

Alors, qu’attendez-vous ?

Close

"Il reste encore des enfants à écraser, vous pouvez accélérer."

Hervé Bruyère s’énerve, Hervé Bruyère s’agace. Hervé Bruyère c'est le maire de Bretenières, un petit village plongé en pleine Côte-d'Or. La raison ? Des automobilistes qui continuent à rouler trop vite aux abords des écoles, et notamment dans cette zone, limitée à 30km/h, où les compteurs dépassent bien souvent les 70km/h. Alors le maire a pris des mesures radicales : 

"Nous avons choisi la communication plutôt que l'information". Le panneau "Il reste encore des enfants à écraser vous pouvez accélérer." a été installé parce que rien ne semblait fonctionner. "La limite est passée de 50 km/h à 30 km/h, sans effet. On a répété de faire attention dans le bulletin municipal, on a implanté des dos d'âne au niveau de l'école, on a instauré des priorités à droite sur les rues adjacentes. Mais rien, ou presque."

Qu'en pensent les locaux ? "C'est de l'humour, oui, certains diraient de l'humour noir. D'ailleurs, certains administrés m'ont demandé des explications." explique Hervé Bruyère. Ce qui est sûr, c'est que ce parti pris aura fait parler du problème et le maire, bein que surpris, s'en félicite : "Ce n'est pas quelque chose d'anodin. J'espère que cela va faire parler davantage du problème"

 

Une réaction ? Rejoignez la conversation

Votre dose d’engagement hebdo

Chaque semaine, recevez le meilleur
de One Heart dans votre boite email.

En lisant cet article, je contribue à partager plus pour intégrer plus

Vous aimerez aussi...

Top impact

JE PASSE À L'ACTION

Tous les moyens sont bons pour soutenir One Heart !

Je découvre toutes
ses actualités

Je postule à ses
offres d'emploi

+25 points

Je participe
à ses événements

+25 points

Je deviens
bénévole

+25 points
Close