Le site fait peau neuve ! On espère qu'il vous plaira !

Une seconde vie donnée aux lunettes avec la start-up Les Lunettes de ZAC

Publié le 3 septembre 2021 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h55)
Par One Heart
Temps de lecture : 4 mins

En France, 20 millions de lunettes sont fabriquées chaque année alors que 100 millions de montures dorment au fond des tiroirs. Face à ce constat, Ophélie Vanbremeersch décide à 19 ans de créer sa propre entreprise pour donner une seconde vie à toutes ces lunettes inutilisées. La start-up Les Lunettes de ZAC, lancée en 2020 à Roubaix, répond à un enjeu à la fois social et environnemental.

 


Favoriser l’accès à des lunettes de qualité à un plus grand nombre de personnes


Alors qu’elle n’était qu’en classe de Terminale, Ophélie Vanbremeersch se souvient avoir regardé sa paire de lunettes et s’être demandé ce qu’elle deviendrait une fois inutilisée. De cette première interrogation autour des lunettes, se sont enchaînées plusieurs autres, la menant à des chiffres faramineux. En effet, pendant que 20 millions de lunettes sont fabriquées chaque année en France, 100 millions prennent la poussière au fond des tiroirs alors qu’elles pourraient bien retrouver un second souffle. À cela, s’ajoute l’aspect financier qui peut représenter un obstacle : une monture de lunettes équipée de verres simples se vend aujourd’hui au prix moyen de 135 euros. 


Face à ces deux constats, Ophélie Vanbremeersch s’est entourée d’une équipe de choc dont son associé Antoine Lamblin, formé au métier d’opticien, pour développer Les Lunettes de ZAC. L’idée ? Collecter toutes les montures de lunettes inutilisées, les reconditionner et les remettre en vente à moindre coût afin qu’elles soient accessibles au plus grand nombre. Avec la création des Lunettes de ZAC, le binôme entend d’une part, éviter tout le gâchis environnemental et d’autre part, rendre les lunettes accessibles à tous. « Je souhaite que des lunettes de bonne qualité soient accessibles à tous, en France et dans les pays en développement par l’intermédiaire du reconditionnement pour avoir un impact environnemental positif » explique Ophélie. Reconditionnées, Les Lunettes de ZAC sont vendues au prix moyen de 49 euros remboursés par la Sécurité sociale et les mutuelles avec présentation d’une ordonnance valide.

 

Plus de 2 500 montures de lunettes collectées et reconditionnées


Une fois collectées dans de nombreux lieux de la vie courante en France -dans les universités, les agences bancaires, les pharmacies, les maisons de retraite, etc- les lunettes sont ensuite acheminées dans le nord de la France où elles sont reconditionnées. Pour cela, la start-up spécialisée dans la collecte et le reconditionnement de lunettes travaille main dans la main avec AlterEos, une entreprise adaptée qui favorise l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap, basée à Tourcoing. En une heure, 3 montures collectées sont ainsi reconditionnées avant d’être mises en vente. 

 

lunettes-de-zacLes lunettes éco-responsables de ZAC, conçues pour petits et grands ©Les Lunettes de ZAC


Pour aller plus loin dans sa démarche environnementale, Les Lunettes de ZAC privilégie des verres français conçus et fabriqués par Novacel qui sont montés et assemblés sur une machine elle-même reconditionnée. À long terme, la marque roubaisienne entend encourager une économie circulaire en faisant bénéficier à ses clients, d’un avoir valable un an en boutique pour toute paire de lunettes recyclée sur place. Depuis sa création en février 2020, la start-up a déjà collecté et reconditionné 2 500 montures de lunettes et créé 4 emplois pour des personnes en situation de handicap.

 

La boutique ZAC implantée à Roubaix, ville engagée dans la réduction des déchets


Depuis le 19 mai 2021, la boutique des Lunettes de ZAC est installée dans la célèbre Usine de Roubaix, premier centre outlet de France. Très fière de l’emplacement de leur premier magasin, Ophélie nous raconte que Roubaix fut l’une des premières villes de France à s’engager dans la réduction des déchets et à rejoindre le mouvement du "zéro déchet". C’est donc dans cette ville emblématique que l'entreprise Les Lunettes de ZAC a décidé de vendre des lunettes à fort impact social et environnemental. Dans la boutique ZAC, tout a été pensé pour qu’elle soit le plus eco-friendly possible : des meubles -d’occasion et upcyclés- aux étuis des lunettes -made in France à partir de chaussettes-, « le magasin ZAC est un réel appel à l’action auprès de nos clients » affirme Ophélie.

 

boutique-ZACL'intérieur du magasin ZAC conçu à partir de meubles d'occasion et upcyclés ©Les Lunettes de ZAC


Outre ses paires de lunettes reconditionnées en partenariat avec AlterEos qui représentent 70 % de son offre, la jeune marque engagée propose également des lunettes neuves fabriquées à partir de matières recyclées (coquillages, filets de pêche). Dans le futur, elle souhaiterait s’implanter dans toute la France, multiplier les points de collecte et mettre en place le concept de "lunettes suspendues" pour les personnes qui en ont besoin.

 


Par Mélanie Appadoo