Trouvez l’argent pour le droit des femmes !

Publié le 15 septembre 2016 (modifié le 20 octobre 2021 à 10h54)
Par Fondation des Femmes
Temps de lecture : 2 mins

Où est l’argent pour le droit des femmes ? C’est le nom d’un rapport, en forme de sonnette d’alarme, qui a été présenté aujourd’hui à la ministre des droits des femmes, Laurence Rossignol. Réalisé par le Comité ONU Femmes France, la Fondation des Femmes, le Fonds pour les Femmes en Méditerranée, Women’s Worldwide Web (W4), et le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE), il se donne pour ambition de « briser le tabou » que représente la question, sonnante et trébuchante, de l’argent en matière d’égalité femmes / hommes en France. Non content de dresser un constat – amer mais nécessaire pour faire bouger les choses – quant aux moyens publics investis pour défendre l’égalité réelle entre femmes et hommes en France, le rapport propose 10 solutions concrètes pour faire de l’égalité femmes - hommes une priorité d’investissement.

 En matière d’investissement public par exemple, le rapport propose d’utiliser les amendes imposées aux partis politiques ne respectant pas la parité pour financer des actions en faveur des droits des femmes. En 2016, ces amendes ont atteint la somme de 5,1 millions d’€ ! Ce qui serait suffisant pour, au choix :

  • Assurer la présence d’une association spécialisée sur les droits des femmes dans 100 % des départements français
  • Financer des séances d’éducation à la sexualité dans 100 % d’une classe d’âge
  • Héberger 100 % des femmes victimes de violence en Ile-de-France dans un centre spécialisé

L’autre levier nous concerne plus, nous, OneHearters : il s’agit de transformer le rapport à la donation en faveur de l’égalité femmes-hommes en France. Pourquoi ? Parce que la cause « droit des femmes » continue malheureusement de générer des donations sensiblement moindres que les autres « grandes causes » - qu’elles soient sociales, solidaires, environnementales ou humanitaires. Alors, que faire pour changer ça ? En premier lieu, le rapport appelle à rendre visible les actions des associations. Parce que, plus connues, celles-ci sont plus audibles dans le débat public, et donc, récoltent plus de dons - de la part des particuliers comme des fondations. On ne le répétera jamais assez : s’informer, c’est déjà agir. Or les actions conduites par les associations engagées pour les droits des femmes ont, selon ce rapport, encore trop peu de visibilité. Alors on n’hésite plus, on partage cet article, et on visite les pages acteur.rices listées dans la cause « Femmes » sur One Heart !

L'association

Fondation des Femmes

Fondation des Femmes

Les actions


Notre but est de donner les moyens de lutter efficacement contre les violences faites aux femmes et pour l'égalité femmes hommes !

Nos Actions

Collecter

La Fondation organise des évènements de communication et des campagnes de collecte pour récolter des dons auprès du grand public et des entreprises pour les droits des femmes. Elle élabore également des collectes pour des associations spécifiques lors de situations d’urgence ou pour soutenir des projets collectifs.

Redistribuer

La Fondation des femmes soutient l’ensemble d’une chaîne de valeur cohérente pour l’égalité. Un comité exécutif attribue les fonds collectés auprès du grand public aux projets qui visent à prévenir et sensibiliser à l’égalité, protéger et soutenir les femmes en situation de vulnérabilité, et lutter pour les droits et libertés des femmes.

Renforcer

La Fondation renforce les capacités juridiques des associations, grâce à un réseau d’avocat-es consacré à la défense des droits des femmes rassemblé au sein de la commission juridique. Elle favorise le mécénat de compétence et l’appui matériel en faveur des associations qui agissent en faveur des droits des femmes.