Top 5 des métiers à impact positif

Publié le 7 mars 2022
Par Anne-Sophie de Monès
Temps de lecture : 4 mins
La lutte contre le réchauffement climatique oblige les entreprises à piloter leur structure de manière durable. Elles cherchent donc des salariés ou prestataires de services pour les aider à déployer une stratégie de durabilité. Ces métiers sont communément appelés : métiers à impact positif. Catherine Brennan du cabinet de recrutement Birdeo leader dans le Développement Durable, nous a donné le top 5 des métiers à impact positif qui recrutent en 2022.

Tous les secteurs sont concernés par les métiers à impact

Il est important de noter que tous les secteurs sont concernés par les nouvelles réglementations en faveur de l’environnement. Depuis avril 2021 par exemple, les entreprises européennes de plus de 250 salariés doivent communiquer via la CSRD (Corporate Sustainability Reporting Directive) des informations relatives aux problématiques de durabilité, de changement climatique et évaluer l'impact de leur activité sur l'environnement et la société en général. La loi AGEC (Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire) touche quant à elle particulièrement les entreprises du prêt-à-porter, du BTP et de l’alimentaire. Catherine Brennan du Cabinet de recrutement Birdeo nous fait remarquer que cela ne concerne pas seulement les grandes entreprises mais l’ensemble d’entre elles.

Être Manager Décarbonation pour repenser l'offre d'une entreprise en vue d'alléger son empreinte carbone

Catherine Brennan nous indique que la baisse des émissions de CO2 est une préoccupation majeure dans la lutte contre le réchauffement climatique. Après les annonces faites par les entreprises, le déploiement opérationnel est maintenant attendu, d’où le rôle majeur du Manager Décarbonation, dont la mission principale est de repenser l’offre de services ou de produits d’une entreprise dans le but d’alléger le plus possible l’empreinte carbone de son activité en interne comme en externe via les prestataires de services et à tous les niveaux. Le métier de Manager Décarbonation est présent dans tous les secteurs évoqués en préambule et plus particulièrement dans celui du transport et de la construction.

Être Chargé de reporting performance extra-financière pour aider l'entreprise dans sa prise de décision

En lien direct avec la CRSD, le poste de Chargé de reporting performance extra-financière concerne un plus grand nombre d’entreprises et est de plus en plus demandé. Ce dernier doit analyser et comprendre les données pour les utiliser dans l’aide à la prise de décision dans l’ensemble des métiers de l’entreprise. Catherine Brennan nous donne l’exemple de la mission de la mesure carbone d’un flux logistique qui devra quantifier l’impact d’un packaging et ainsi orienter la conception optimum de celui-ci pour en mettre plus dans un camion. 

Être Chef de projet Biodiversité pour conseiller l'entreprise en matière de biodiversité

Le métier de Chef de projet Biodiversité est déjà bien présent dans le secteur de la construction où des études d’impact sont mises en place. Selon Catherine Brennan, le poste est amené à se développer dans d’autres secteurs car on voit émerger des nouveaux outils de mesures d'impact. Le Chef de projet Biodiversité a pour mission de mettre en œuvre et de coordonner la politique de l’entreprise en matière de biodiversité.  Il doit évaluer et proposer des pistes d’amélioration. La biodiversité correspond, avec les émissions de carbone, aux deux parties observées dans la protection de l’environnement.

Être Manager numérique responsable pour proposer une stratégie numérique plus respectueuse de l'environnement

L’impact de notre consommation numérique et des nouvelles technologies sur l’environnement est aujourd’hui pris en considération. Comme le souligne Basile Fighiera, consultant en stratégie bas carbone, la sobriété numérique est un vrai enjeu dans la lutte contre le réchauffement climatique. L’objectif du Manager numérique responsable est ainsi de mesurer l'impact du numérique afin de pouvoir définir une stratégie numérique plus neutre en carbone et vertueuse : du choix du matériel informatique à toute la gestion technologique pensée autour (visio, cloud, mail…). 

Être Analyste Data ESG pour intégrer les données environnementales, sociales et de gouvernance aux activités de l'entreprise

Les données Environnementales, Sociales et de Gouvernance (ESG) englobent les activités d’une entreprise pouvant avoir des impacts sur la société ou l’environnement. Elles constituent les piliers de l'investissement responsable et du développement durable. L’Analyste Data ESG est en lien avec les différentes équipes de l’entreprise - marketing, finance, commercial, R&D, direction générale…- pour recueillir leurs besoins et intégrer l’exploitation de la data à leurs activités afin d’améliorer les performances. Ces spécialistes d’analyse données doivent rendre ces dernières compréhensibles pour d’autres.

Les profils et formations des métiers à impact

Les cinq postes cités ci-dessus font appel à des profils différents mais majoritairement, ils nécessitent une capacité d’analyse, une bonne lecture des chiffres et surtout une maîtrise de la vulgarisation de données parfois complexes. 

De plus en plus de formations sont disponibles : en parcours initial ou après une expérience professionnelle. Il est possible aussi de se former via son entreprise en faisant appel à des cabinets de conseil en RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) comme des Enjeux et des Hommes pour des formations assez courtes. Pour se former alors qu’on est déjà en poste, la structure Eco Learn propose des programmes en ligne ou d’une journée par mois pendant plusieurs mois.

Signe de l’importance des considérations écoreponsables dans les métiers d’aujourd’hui (et encore plus ceux de demain), de plus en plus d’écoles maternelles et primaires, à l’image de la nouvelle école Union School, intègrent ces notions d’écoresponsabilité dans leur cursus scolaire.