Le site fait peau neuve ! On espère qu'il vous plaira !

The Walk, l'incroyable odyssée d'Amal, une marionnette géante, pour sensibiliser à la cause des enfants réfugiés

Publié le 7 mai 2021 (modifié le 11 mai 2021 à 16h36)
Par One Heart
Temps de lecture : 4 mins

Amal est une marionnette de 3,5 mètres de haut représentant une petite fille réfugiée de 9 ans. Elle va traverser 8 pays afin d'alerter sur la situation des enfants réfugiés dans le monde. Ce projet artistique et engagé appelé Walk with Amal, est porté par The Good Chance Theatre, un centre d'art et de théâtre pour réfugiés. Claire Béjanin, productrice pour The Walk et présidente de The Good Chance Theatre, nous dévoile l'odyssée mondiale que va réaliser Amal.

Amal, symbole des mineurs isolés à la recherche d'une vie meilleure

C'est en 2015 que l'idée de concevoir Amal, une marionnette géante et itinérante, est née. Au milieu de la jungle de Calais où des restaurants, et même des lieux de cultes voient le jour au sein du campement, les enfants réfugiés, se baladent, à la recherche d'une identité : « On rencontre souvent cette petite Amal parmi les réfugiés. On ne sait pas réellement d’où elle vient et on ne connaît pas son histoire. On a eu envie de parler de ces enfants qui sont livrés à eux-mêmes et dont on ignore le sort », dévoile Claire Béjanin, productrice du projet The Walk. Amal a été créée pour être la porte-parole de tous ces mineurs isolés en quête d'une nouvelle vie.

Sous l'impulsion de The Good Chance Theatre et avec le soutien d'associations engagées dans la lutte pour les droits humains, comme Sos Méditerranée, Amnesty International et l'UNCHR (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés), le projet Walk with Amal prend alors forme. Le but de cette expédition est de lui faire parcourir 8 pays afin d'y rencontrer les communautés qui les constituent. La marionnette géante aura pour objectif d'alerter les citoyens du monde sur la situation des réfugiés et plus particulièrement des enfants.

 

Un long voyage de 8 000 kilomètres à travers 8 pays entre juillet et novembre 2021

Conçue par la société de création de marionnettes, Handspring Puppet Company, basée en Afrique du Sud, Amal est faite de légers matériaux et mesure 3,5 mètres de haut. Cette marionnette géante très réaliste, est dirigée par une seule personne, placée à l’intérieur, qui marche sur des échasses. Amal possède aussi des yeux animés gérés par deux marionnettistes à l'aide d'un petit ordinateur. Trois équipes se relaieront durant cette longue expédition.

 

Photo de la marionnette géante Amal, maniée par trois marionnettistes (©NickWall)

 

Pendant son voyage en quête d’identité et de réponses, elle va parcourir environ 8 000 kilomètres et fouler le sol de 8 pays. Le départ s'effectuera en juillet 2021 en Turquie, à la frontière syrienne, et se terminera, à Manchester en Angleterre, en novembre 2021. Amal s'arrêtera à Paris fin septembre et passera par la banlieue nord, en Seine-Saint-Denis, ainsi qu'à Aubervilliers. Elle sera accueillie à Bobigny par la compagnie de marionnettes Les Grandes Personnes. Au fil de son voyage, chaque citoyen pourra apprendre à connaître Amal et lui transmettre des connaissances mais aussi des clés pour comprendre le monde qui l’entoure, elle qui n’a connu que sa Syrie natale. Derrière cette création et ce projet, se cache un message fort d’hospitalité et d’écoute : « N’oubliez pas ces enfants », ajoute Claire.

 

Un projet artistique, engagé et participatif 

Ce projet de grande envergure est soutenu par près de 400 partenaires à travers le monde. À travers cette initiative artistique et engagée, Claire espère apporter un peu plus de visibilité aux enfants réfugiés. Entre 2015 et 2016, 200 000 enfants non accompagnés ont demandé l'asile dans près de 80 pays, selon l'Unicef. Leur campagne "A child is a child" (en français, "Un enfant reste un enfant") visait à sensibiliser à la question des enfants réfugiés très souvent séparés de leur famille : « Je suis épatée par la générosité des gens. C’est très beau de voir toutes ces personnes et certaines communautés s’unir pour une cause », confie Claire. Cette dernière en est convaincue, l'art est le meilleur moyen de véhiculer des messages de sensibilisation engagés : « Les artistes ont la capacité de véhiculer des messages forts tout en utilisant leurs compétences artistiques et leur imagination », développe-t-elle.

 

 

       

Vidéo de présentation du projet The Walk (©GoodChanceTheatre)

 

Grâce à ce projet d’art et de sensibilisation, Claire espère "faire bouger les choses". « Ce n’est pas une marche de revendication. C’est un geste artistique qui a une portée mondiale afin d’attirer l’attention sur ces enfants », ajoute Claire. Plusieurs ateliers seront mis en place dans les villes et villages où passera Amal. À Marseille, par exemple, un réalisateur syrien fabriquera une veste pour Amal. Ce geste reste très symbolique pour lui car lors son arrivée en Europe, il a reçu une veste en cadeau.

 

Si vous souhaitez apporter votre soutien au projet Walk with Amal, il est possible d’effectuer des dons financiers sur le site Walk with Amal. L'équipe du projet a mis en place un pack éducatif qui possède des axes d’éducation et de sensibilisation. Sur les réseaux sociaux, il sera aussi possible de soutenir Amal, en partageant les photos et les vidéos de ses passages dans de nombreuses villes du monde. Un appel à bénévoles sera aussi lancé dans chaque ville où passera Amal, afin d'aider les équipes du projet sur la logistique ou de participer à un atelier artistique.

 

Par Léa Bourgoin